/finance/business
Navigation

Groupe Sélection: des centaines d’entreprises à risque de tout perdre

Le groupe immobilier de Laval a accumulé près d’un milliard de dettes auprès de 785 créanciers différents

GEN - LANCEMENT TRAVAUX CONSTRUCTION EM
Photo Martin Alarie Le grand patron de Groupe Sélection, Réal Bouclin, lors de l’annonce du lancement d’un important chantier immobilier, à Laval, en 2019.

Coup d'oeil sur cet article

Des centaines de petites et grandes entreprises de partout au Québec risquent de perdre gros – même très gros – dans la restructuration de Groupe Sélection. En tout, le géant de l’immobilier aura cumulé pour près d’un milliard de dollars de dettes avant de demander l’aide des tribunaux.

• À lire aussi: La Cour d’appel rejette la requête de Groupe Sélection

• À lire aussi: Avalanche d’hypothèques légales sur les projets de Groupe Sélection

C’est ce que nous apprennent les premiers documents rendus publics hier matin par l’équipe d’experts en insolvabilité de PricewaterhouseCoopers (PwC). 

Parmi eux, les noms de pas moins de 785 créanciers, impliqués dans plus de 984 dossiers de service différents.

  • Écoutez l'entrevue du président de l'ACROQ à l’émission de Richard Martineau via QUB radio :

L’ampleur de la liste des entreprises en attente de paiement impressionne. 

Du nombre, la plupart malheureusement risquent de ne jamais voir la couleur des sommes qui leur sont dues.

Les banques d’abord

Pourquoi ? Parce que de l’ensemble des entreprises en attente de paiement du géant québécois des résidences privées pour aînés (RPA), à peine une vingtaine – des institutions financières essentiellement – sont titulaires de créances garanties. 

Or, le total de leurs créances, remboursables en priorité en pareilles circonstances, s’élève à presque 845 millions de dollars, ou 93 % des comptes en souffrance trouvés jusqu’à présent dans les livres de Groupe Sélection et ses filiales.

  •  Écoutez la chronique économique de Francis Gosselin au micro de Mario Dumont, chaque jour sur les ondes de QUB radio : 

Les quelque 750 autres entreprises qui figurent sur la liste d’une douzaine de pages de PwC sont considérées pour leur part comme de simples créanciers ordinaires. Au total, ces derniers cumulent des paiements en souffrance qui frôlent les 60 millions de dollars, ou 80 000 $ en moyenne.

Parmi les grands perdants 

Mais certaines entreprises, considérées comme créanciers ordinaires, risquent d’en souffrir davantage. C’est le cas par exemple de Coffrages Synergy, située à Lavaltrie. Cette dernière fait face à un manque à gagner de plus de 5,45 millions de dollars.

Le cabinet en assurance de dommage de Laval, Gallagher GPL Assurance, se retrouve pour sa part avec un manque à gagner de 4,35 millions de dollars. Il s’agit, après Synergy, du deuxième créancier ordinaire en importance qui pourrait pâtir, comme tant d’autres, de la déconfiture de Groupe Sélection.

Vient ensuite une autre entreprise de Laval, la société du domaine de la construction Entreprises PEP 2000. Cette dernière devra composer avec près de 1,7 million de dollars de factures qui pourraient ne jamais être payées. La direction de cette dernière ne nous a pas rappelés, tout comme celle de Synergy.

Timbercreek et la Nationale

Parmi les créanciers garantis (voir tableau), la société de gestion immobilière Timbercreek, basée à Toronto, est celle qui avait le plus à perdre de cette situation. Ses créances, associées à quatre dossiers différents, dépassent les 212 millions de dollars. 

Les créances de Timbercreek représentent à elles seules près du quart de l’ensemble des dettes de Groupe Sélection envers des institutions financières.

Viennent ensuite la Banque Nationale du Canada (BNC), de Montréal, avec près de 106 millions de dollars; la Banque canadienne impériale de commerce (la CIBC) avec 62 millions de dollars et la Banque HSBC Canada, avec 59,3 millions de dollars de dettes.

– Avec la collaboration de Philippe Langlois Bureau d’enquête

Les dettes de Groupe Sélection*

Créanciers ordinaires 59 448 138$

Créanciers garantis 844 697 651$

Total des créances: 904 145 791$

*En date du 14 novembre 2022

Source : PricewaterhouseCoopers

Les 10 plus importants créanciers ordinaires

1. Coffrages Synergy 5,45 M$

2. GPL Assurance 4,35 M$

3. Entreprises PEP 2000 1,70 M$

4. Preco-MSE 1,60 M$

5. Coffrages Forma+ 1,32 M$

6. ABF Reinforcing Steel 1,31 M$

7. Electrimat 1,19 M$

8. Acier AGF 1,07 M$

9. Guillevin International 1,01 M$

10. Armatures Bois-Franc 992 441$

Source : PricewaterhouseCoopers

Les 10 plus importants créanciers garantis

1. Timbercreek 212,2M$

2. BNC/Scotia/Solimez 111,0M$

3. Banque Nationale (BNC) 105,8M$

4. CIBC/Scotia 78,8M$

5. CIBC 62,1M$

6. HSBC Canada 59,3M$

7. Banque Laurentienne 36,8M$

8. CIBC/Harbour Financial 36,2M$

9. Scotia 29,8M$

10. Banque TD 26,5M$

10. Mouvement Desjardins 26,5M$

Source: PricewaterhouseCoopers

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.