/sports/hockey
Navigation

Huberdeau gâche le retour de Tkachuk à Calgary

Huberdeau gâche le retour de Tkachuk à Calgary
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

CALGARY | On dit que l’amour et la haine sont souvent les deux sentiments d’une relation passionnelle. De retour au Saddledome pour la première fois depuis la transaction qui l’a fait passer aux Panthers en juillet, Matthew Tkachuk l’a parfaitement compris.

• À lire aussi: Erik Karlsson sait qu’il y aura des rumeurs de transaction à son sujet chez les Sharks

• À lire aussi: Incapable de marquer: le Canadien blanchi par les Sharks

Hué chaque fois qu’il touchait à la rondelle, l’ancien attaquant des Flames a été chaleureusement applaudi lorsque la formation qui l’a repêché au premier tour (6e au total) de la séance de sélection de 2016 a présenté une vidéo hommage lors de la première pause publicitaire.

« Ce sont des partisans passionnés. J’ai vécu beaucoup de beaux moments ici. Je n’étais pas surpris par les huées. C’est le traitement qui est réservé à la plupart de ceux qui affrontent leur ancienne équipe. J’ai apprécié l’hommage. Les partisans ont étiré quelque peu les applaudissements. C’était bien de leur part. »

« Ce n’est pas comme si j’avais besoin de ce match pour enfin clore ce chapitre de ma carrière. Le chapitre est clos depuis déjà un bon moment. Cela dit, ce sera toujours plaisant de revenir ici pour y jouer des matchs », a-t-il ajouté.

Tkachuk, qui a disputé 432 matchs dans l’uniforme des Flames a obtenu une occasion de marquer dans la première portion du tiers initial. Il a, un peu plus tard, visité le banc des punitions après avoir servi un double-échec dans le dos de Nikita Zadorov.

Huberdeau, la première étoile

Pour le reste, le numéro 19 des Panthers a connu une soirée plutôt tranquille. C’est Jonathan Huberdeau, impliqué dans la même transaction, qui a tenu le haut du pavé.

Auteur d’un but et d’une mention d’assistance, sur le but de Tyler Toffoli, le Québécois a été crédité de la première étoile de la rencontre.

« Je pense qu’il y avait une marque de respect pour lui. Il a joué au-dessus de 400 matchs pour les Flames. Il a donné beaucoup pour cette organisation », a déclaré Huberdeau, une fois de retour au vestiaire.

Huberdeau, dont les 10 premières saisons ont été disputées sous le soleil de la Floride, souhaite sans doute que cette soirée donnera un élan à sa saison. En comparaison avec ses dernières campagnes, il connaît un automne plutôt tranquille. Avant la visite des Panthers, il avait récolté 10 points à ses 18 premiers matchs.

On peut se demander si l’engouement suscité par le retour de Tkachuk à Calgary, et son propre retour en Floride, la semaine dernière, ne lui pas pesé un peu sur les épaules.

« Je savais que ce serait émotif quand je retournerais en Floride. Quand j’ai été échangé ici, cet été, c’est certain que je l’avais sur le coeur. Mais là, de jouer avec les gars, et de gagner deux fois contre les Panthers, c’est le fun. »

« Ça va finir par débloquer »

En attendant l’ouverture des vestiaires, au terme de la rencontre, des collègues affectés à la couverture quotidienne des Flames affirmaient qu’Huberdeau venait de connaître son meilleur match depuis son arrivée. 

Une analyse avec laquelle le principal intéressé ne semblait pas entièrement en accord.

« On dirait que je n’avais pas de jambes, mais ça a cliqué. J’ai marqué un but chanceux. Il y a des passes que je fais habituellement que je n’ai pas faites ce soir. Au moins, je crée un peu de choses offensivement. Ça va finir par débloquer. »

Quelques semaines après avoir fait son acquisition, les Flames ont offert à Huberdeau une prolongation de contrat de huit ans d’une valeur moyenne de 10,5 M$ par saison.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.