/sports/fighting
Navigation

Kim Clavel malade, tout le gala à l’eau

Le combat d’unification de la Québécoise était prévu jeudi soir à la Place Bell, à Laval

Kim Clavel malade, tout le gala à l’eau
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Coup d'oeil sur cet article

Le docteur recommandera à Kim Clavel de boire beaucoup de liquide. Mais au-delà du combat d’unification impliquant la championne québécoise, c’est tout le gala de boxe prévu jeudi soir à la Place Bell de Laval qui est tombé à l’eau. 

• À lire aussi: Le combat de Kim Clavel à la Place Bell est reporté

• À lire aussi: Le colonel Parker de Kim Clavel

« J’ai un sentiment de honte et de culpabilité, mais je ne peux pas boxer dans cet état-là », a d’abord laissé tomber Clavel, mercredi.

Visiblement mal en point, Clavel était emmitouflée dans une veste de type camouflage durant la visioconférence organisée par le Groupe GYM.

Symbolique, car on a senti que la boxeuse de 32 ans aurait voulu se cacher. Ce n’est pourtant pas de sa faute... Elle toussait et reniflait au moment de commenter le report de son combat en raison de son état de santé.

Inapte

Aux prises avec une infection à l’influenza, Clavel (16-0, 3 K.-O.) se montrait désolée pour son adversaire Yesica Nery Plata (28-2, 3 K.-O.), qui était déjà au Québec pour l’occasion, de même que pour les autres boxeurs et boxeuses composant la sous-carte. 

« C’est le médecin qui m’a convaincue », a soufflé la Québécoise, faisant allusion au docteur Francis Fontaine, qui a fortement recommandé le report du combat.

« Unfit to box », a tranché le toubib, déclarant ainsi Clavel « inapte » à grimper dans le ring.

« Ce championnat est mon rêve, mais je dois être résiliente, a plus tard sagement ajouté Clavel. Présentement, je sens que c’est la fin du monde, mais dans quelques mois, je vais regarder ça et je vais comprendre que c’était la bonne décision. » 

  • Écoutez le segment sportif de Jean-François Baril diffusée chaque jour en direct 6 h 43 via QUB radio :

Rien contre Véronic DiCaire

C’est tard mardi que le promoteur Yvon Michel avait annoncé le report du combat d’unification entre Clavel et Nery Plata.

L’annulation de l’événement, précisée mercredi matin, prive aussi les autres pugilistes de voir de l’action, notamment Caroline Veyre, qui s’entraîne régulièrement avec Clavel, de même que Marie-Pier Houle, Mazlum Akdeniz, Eric Basran et Derek Pomerleau.

« On s’excuse auprès des autres boxeurs, des entreprises impliquées, mais aussi auprès du public, a prononcé Michel. Nous nous sommes demandé si on tenait quand même le gala en plaçant Mazlum [Akdeniz] en finale. Après analyse, on a décidé que non. Si tu vas à un spectacle pour voir Céline Dion et que c’est finalement Véronic DiCaire, ça ne marche pas... Et ce n’est rien contre Véronic DiCaire, j’ai déjà payé pour aller la voir en spectacle. »

Partie remise le 13 janvier

Pour en revenir à Clavel, elle n’est pas superstitieuse : malgré le mauvais sort qui s’acharne sur elle, la reprise de son combat contre Nery Plata aura lieu le vendredi 13 janvier, toujours à la Place Bell.

« On va être prête pour le vendredi 13, a ainsi lancé la boxeuse québécoise, mercredi, avant de quitter la visioconférence. L’objectif ne change pas, le chemin va juste être un peu plus long. »

Clavel, déjà championne des mi-mouches de la WBC, a pour but de remporter la ceinture WBA de Nery Plata. Avant de revenir en janvier, la Mexicaine doit demeurer à Laval jusqu’à vendredi. Ça va lui laisser le temps de visiter le Cosmodôme.

Dans le calepin...

Matinée occupée dans les bureaux du Groupe Yvon Michel, mercredi : en plus du report du gala qui était prévu jeudi soir, il a été annoncé qu’Oscar Rivas (28-1, 19 K.-O.) allait affronter Efe Ajagba (16-1, 13 K.-O) chez les poids lourds le 14 janvier, à Verona, dans l’État de New York. Malgré l’ajout de ce combat, Rivas devrait néanmoins se battre en Pologne, en mars, pour défendre son titre du WBC des super-lourds-légers contre l’aspirant Lukasz Rozanski.

Le promoteur Yvon Michel a assuré avoir obtenu la clémence du WBC et de la WBA, tandis que la Mexicaine Yesica Nery Plata et son équipe ont aussi fait preuve de compréhension à la suite du report du combat d’unification contre Kim Clavel. « Ils nous ont dit qu’ils comprenaient la situation et qu’ils acceptaient la date du 13 janvier sans problème, a noté Michel, à propos des visiteurs mexicains. Leur attitude a été exemplaire. »

Il n’est surtout pas question de se plaindre chez le Groupe Yvon Michel, mais le report du gala entraîne inévitablement des pertes financières, sans compter que les boxeurs de l’étranger étaient arrivés au Québec. 

Avant d’être frappée par l’influenza cette semaine, Kim Clavel avait aussi vu son précédent combat de championnat du monde contre Yesenia Gomez être reporté plus d’une fois. D’abord en raison d’une blessure au bas du corps subie par la Québécoise, puis à cause de la COVID-19. « De l’adversité, je vais en avoir eu pour me rendre jusqu’au bout », a plaidé la boxeuse québécoise. 

Chez Eye of the Tiger Management, le Québécois Simon Kean a renoncé à son duel contre Eric Molina en raison d’une blessure au dos. Ce combat devait avoir lieu le 16 décembre au Centre Gervais Auto de Shawinigan.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.