/finance/business
Navigation

La rencontre du Conseil d’affaires Canada-Chine annulée

La situation sanitaire en Chine est venue gâcher la réunion d’affaires stratégique entre les pays

Conseil d'affaires Canada-Chine
Photo tirée du site web du Conseil d’affaires Canada-Chine Chaque année, le Conseil d’affaires Canada-Chine tient une conférence annuelle pour développer le réseau d’affaires entre les gens d’affaires du Canada et de la Chine.

Coup d'oeil sur cet article

La rencontre du Conseil d’affaires Canada-Chine chapeautée par le clan Desmarais, prévue les 29 et 30 novembre à Toronto, est annulée en raison de la crise sanitaire là-bas, a fait savoir l’organisation. 

• À lire aussi: Nouveaux heurts en Chine après l’appel à la «répression»

• À lire aussi: Hydro-Québec: le présumé espion chinois libéré en attendant son procès

• À lire aussi: Ingérence chinoise: Justin Trudeau nie toujours avoir été mis au courant du financement illicite

« En raison de l’évolution rapide de la situation COVID et des confinements continus de la communauté/des bureaux à Pékin, nous avons pris la décision malheureuse, mais inévitable, de reporter le dîner d’affaires de la 44e AGA de Pékin », a indiqué l’organisation sur son site web. 

Ces derniers jours, les relations ont été tendues avec la Chine. 

Mardi dernier, le premier ministre, Justin Trudeau, a reproché à l’Université d’Ottawa d’avoir cédé à la demande de l’ambassadeur chinois, qui avait exigé que les caméras des médias ne filment pas son allocution.

Auparavant, l’arrestation d’un présumé espion chinois chez Hydro-Québec, l’échange corsé avec Justin Trudeau et Xi Jinping et les « postes de police » chinois clandestins avaient fait des flammèches entre les deux pays. 

Auparavant, l’arrestation d’un présumé espion chinois chez Hydro-Québec, l’échange corsé avec Justin Trudeau et Xi Jinping et les «postes de police» chinois clandestins avaient fait des flammèches entre les deux pays.

C’est dans ce contexte que la rencontre du Conseil d’affaires Canada-Chine, qui devait se dérouler dans la Ville Reine, a été reportée ces dernières heures.

Power Corporation

Fondé par feu Paul Desmarais, ex-PDG de Power Corporation, le Conseil d’affaires Canada-Chine a comme président honoraire André Desmarais. Olivier Desmarais préside en ce moment son conseil d’administration.

Son vice-président est l’ex-ministre de la Justice Martin Cauchon. L’ex-ministre conservateur James Moore y siège également, tout comme le vice-président des affaires publiques et des communications de Huawei, Steve Liu.

Mercredi, Le Journal n’avait pas pu obtenir une entrevue avec le Conseil.

De son côté, le consulat général de Chine à Montréal a rappelé sa volonté sincère de faire avancer la coopération entre les deux pays.

« Nous espérons travailler ensemble avec les différents milieux de la partie canadienne pour renforcer la communication et les échanges les uns avec les autres et promouvoir un développement sain et stable des relations bilatérales dans un esprit de respect mutuel », a-t-on indiqué.


En juin dernier, Le Journal rapportait que la Caisse de dépôt et placement du Québec et Investissement Québec ont versé plus de 188 520 $ en frais frais d’adhésion, d’abonnement et de participation au Conseil d’affaires Canada-Chine ces dernières années.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.