/misc
Navigation

PQ : les absents ont toujours tort

Coup d'oeil sur cet article

C’était donc le début de la très courte session parlementaire qui marquera la présente législature à l’Assemblée nationale. C’était l’occasion pour les parlementaires, tous partis confondus de se retrouver et de renouer avec les travaux parlementaires et d’élire la nouvelle présidente et les vice-présidents de l’Assemblée. Tous y étaient, sauf le trio péquiste.

Ils ont choisi de ne pas se présenter à la toute première séance au Salon bleu afin de protester devant l’obligation de se soumettre à l’humiliant serment royal. Ils se sont néanmoins « gardé » une petite gêne en ne forçant pas le passage au Salon bleu la première journée de cette session, mais ils nous promettent, à mots à peine couverts, tout un spectacle jeudi.

C’est donc une forme de désobéissance civile que promeuvent les élus péquistes. Qu’il s’agisse de la décision de la présidence de l’Assemblée nationale, de la régie interne, des règles connues et autrefois respectées par deux de ces trois députés, le trio n’en a que faire. Ils veulent des accommodements, quitte à créer une nouvelle catégorie d’élus : ceux en droit de siéger sans voter et sans prendre la parole. Dans mon livre, lorsqu’on peut entrer au Salon bleu sans droit de vote et de parole, on est assis sur les gradins comme spectateurs et non comme législateurs. La différence : les uns sont élus et les autres ne le sont pas. Mais on ne peut pas être législateurs à temps partiel. C’est ce qu’on appelle des accommodements déraisonnables.

C’est donc un premier test de leadership et d’autorité pour la toute nouvelle présidente de l’Assemblée nationale. Va-t-elle plier devant le chantage éhonté du PQ et infirmer la décision du président Paradis ou va-t-elle maintenir une décision probablement fouillée, documentée et motivée par l’équipe de juristes de l’Assemblée.

Peu importe la décision, la présidente devra être ferme et clore ce chapitre d’enfantillage plutôt tôt que tard.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.