/news/society
Navigation

Recensement 2021: le Canada a la main-d’œuvre la plus scolarisée du G7

Bloc diplomés diplome finissants graduation université école
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Le Canada est le pays du G7 qui affiche une plus grande proportion de diplômés d’un collège ou d’une université, une situation permise entre autres par les immigrants, même si leurs talents restent encore sous-utilisés, selon les données de Statistique Canada. 

• À lire aussi: Un Québécois sur cinq ne travaille pas en français

Ce sont ainsi 57,4 % d’adultes canadiens âgés de 25 à 64 ans qui ont un titre scolaire d’un collège ou d’une université, d’après le Recensement de 2021, devant les États-Unis (50,3 %) et le Royaume-Uni (50,1 %).

Ce résultat serait principalement dû à la vigueur du secteur collégial au Canada puisque près d’une personne sur quatre en âge de travailler a un certificat ou un diplôme d’un collège.

Autre facteur clé, la population active canadienne a connu une hausse de 19,1 % du nombre de personnes titulaires d’un baccalauréat ou d’un grade supérieur de 2016 à 2021. Les domaines des soins de santé (+24,1 %) et de l’informatique et des sciences de l’information (+46,3 %) ont enregistré les augmentations les plus importantes.

À l’inverse, le nombre de Canadiens avec un certificat d’apprenti a baissé dans les technologies mécaniques et de réparation (-7,8 %) et le travail de précision (-10 %), quand leur nombre a stagné dans les métiers de la construction (+0,6 %). Ce résultat expliquerait notamment les sommets de postes vacants dans ces domaines en 2022.

Les diplômes des immigrants sous-exploités

Près de la moitié de la croissance de la proportion de Canadiens titulaires d’un baccalauréat ou d’un grade supérieur est dû aux immigrants récents, selon Statistique Canada, mais plus du quart d’entre eux occupent un emploi qui nécessite juste un diplôme d’études secondaires.

Des domaines où le manque de main-d’œuvre se fait particulièrement ressentir, comme les soins de santé, en subiraient les répercussions. À titre d’exemple, seuls 36,5 % des immigrants avec un baccalauréat ou grade supérieur en soins infirmiers ont été autorisés à travailler dans ce domaine, quand ils sont 41,1 % en tant que médecins.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.