/sports/hockey
Navigation

Un match complètement fou de 17 buts entre Kraken et Kings

Un match complètement fou de 17 buts entre Kraken et Kings
Photo tirée de Twitter @SeattleKraken

Coup d'oeil sur cet article

Le Kraken de Seattle et les Kings de Los Angeles se sont livrés un match digne des années 1980, mardi soir, match dans lequel pas moins de 17 buts ont été marqués.

• À lire aussi: Le Canadien manque de créativité en avantage numérique

Andre Burakovsky a enfilé l’aiguille en prolongation pour permettre au Kraken de l’emporter 9 à 8. La 32e formation de la Ligue nationale de hockey (LNH), qui en est à sa deuxième année d’existence, a signé un sixième gain consécutif. Les deux clubs ont créé l’égalité à six reprises au cours de l’affrontement, égalant une marque du circuit. Il s’agit aussi du quatrième duel le plus offensif des 35 dernières années : un sommet de 19 buts a été atteint le 13 janvier 1996 quand les Sharks de San Jose ont défait les Penguins de Pittsburgh 10 à 8.

Trois joueurs, soit Matthew Beniers et Jared McCann pour le Kraken, ainsi que Gabriel Vilardi du côté des perdants, ont signé des doublés. Bref, la partie n’a été une pièce d’anthologie, même si certains s’en souviendront longtemps.

«Au bout du compte, c’était l’un de ces matchs où le dernier tir allait décider de tout et voilà ce qui est arrivé. Il est préférable d’être du côté des gagnants, mais ce fut une joute complètement folle», a admis l’entraîneur-chef de Seattle, Dave Hakstol, au site NHL.com.

«Ce fut l’une de ces soirées spéciales : il y a eu beaucoup de buts et d’offensive, mais c’est bien d’obtenir les deux points au classement», a ajouté McCann.

Les Kings auraient certes aimé obtenir davantage, mais ils tentent de retenir le positif et construire la suite.

«Ç’a été très confus pour tout le monde, a commenté le pilote Todd McLellan. Je suis très déçu des neuf buts accordés, réellement. Par contre, l’autre côté de la médaille montre que nous nous sommes battus. On a ajouté un point à notre fiche et on a marqué huit fois. C’est donc une confusion massive pour nous tous et on va régler cela rapidement.»

Quick devra rebondir

L’une des explications à ce rendement défensif plutôt insatisfaisant chez les Kings est les performances mitigées de Jonathan Quick. Le gardien a été remplacé par Cal Petersen, mardi, après avoir cédé cinq fois en 14 lancers. Son taux d’efficacité cette saison est de ,890, tandis que sa moyenne de buts alloués est de 3,30. Il aura donc à peaufiner son jeu pour améliorer ses statistiques et aider les siens à se qualifier en séries.

Los Angeles occupe le troisième rang de la section Pacifique avec 28 points, trois de moins que le Kraken. Ce dernier détient aussi trois matchs en main.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.