/news/currentevents
Navigation

Un père veut sensibiliser après que son fils de 20 ans soit mort en s’endormant au volant

Shaun Sirois n’a jamais pu rejoindre sa mère pour magasiner des cadeaux de Noël

Shaun Sirois
Photo courtoisie, Steve Sirois En s’endormant au volant de sa berline vendredi dernier, Shaun Sirois a dévié de sa voie sur la route 112 et provoqué un violent face-à-face avec le conducteur de 25 ans d’un véhicule utilitaire sport, qui s’en est tiré avec de graves blessures.

Coup d'oeil sur cet article

Le père du jeune homme de 20 ans qui est mort en s'endormant au volant vendredi soir en Estrie appelle à la vigilance pour éviter que de tels drames ne se reproduisent durant le temps des Fêtes.

«Il portait sa ceinture ; pas d’alcool, pas de drogue. Il s’est juste endormi», laisse tomber avec impuissance Steve Sirois, en deuil de son fils Shaun Sirois.

L’événement tragique s’est produit lorsque le jeune Sherbrookois n’avait qu’une vingtaine de minutes de route à faire à bord de sa berline en revenant d’un souper chez son oncle. 

Il circulait sur la route 112 à la hauteur du chemin Paul, à Ascot Corner, dans le secteur du Haut-Saint-François, vers 20 h, au moment où il s’est probablement assoupi au volant, avance la Sûreté du Québec.

Shaun Sirois aurait alors dévié de sa voie et percuté de plein fouet un véhicule utilitaire sport (VUS) roulant en sens inverse.

La violence de l’impact n’a laissé aucune chance au jeune homme, dont le décès a été confirmé à l’hôpital. L’autre conducteur de 25 ans a pour sa part subi de graves blessures, mais qui ne mettent pas sa vie en danger.

Funérailles avant Noël

La tragédie est survenue le soir où Shaun devait rejoindre sa mère pour magasiner des cadeaux de Noël. Il va sans dire que le mois à venir, qui était censé être festif, sera particulièrement sombre pour les Sirois.

«J’imagine qu’on va avoir les funérailles un petit peu avant Noël. C’est sûr que ce ne sera pas évident. La famille est secouée», souffle Steve Sirois.

Le choc dans l’entourage du défunt s’explique aussi par le fait que Shaun était «très by the book» et n’était pas téméraire sur la route.

Le Sherbrookois, qui avait deux emplois, selon son père, était par ailleurs reconnu pour être travaillant.

«Reposez-vous»

«Si vous êtes fatigué, reposez-vous, souligne à grands traits Steve Sirois. À un moment donné, si on travaille trop, il faut prendre du recul, il faut dormir.»

Annuellement, la fatigue au volant fait en moyenne 79 décès et 7841 blessés, peut-on lire sur le site web de la Société de l’assurance automobile du Québec, qui mène encore cette année une campagne sensibilisation en la matière.

Pour éviter de vivre de tels deuils durant les Fêtes, Steve Sirois suggère également de faire appel à l’Opération Nez rouge après avoir pris un verre de trop.

Le service de raccompagnement compte cette année sur une cinquantaine d’organisations à travers le Québec, par rapport à une soixantaine avant la pandémie.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.