/sports/ski
Navigation

Patinage de vitesse longue piste: un retour à la compétition au plus haut sommet pour David La Rue

David La Rue
Photo d'archives, Didier Debusschère David La Rue s’entraînant au Centre de glaces en octobre 2021.

Coup d'oeil sur cet article

David La Rue attendait ce moment depuis très longtemps.

• À lire aussi: Un prix de consolation pour David Larue

Ennuyé par différentes blessures au cours des deux dernières années, le patineur de vitesse longue piste disputera sa première compétition internationale depuis les mondiaux sprint de 2020 en fin de semaine à l’occasion du Championnat des quatre continents présenté au Centre de glaces Intact Assurance de Québec.

Ennuyé par une blessure à l’oblique, La Rue ne devait reprendre le collier qu’aux nationaux du 6 au 8 janvier, mais l’absence de quelques Canadiens qui sont demeurés à Calgary en prévision de la Coupe du monde lui a ouvert la porte.

«Je suis très reconnaissant d’avoir la chance de participer à une compétition internationale, a-t-il souligné. Ça fait longtemps que ce n’est pas arrivé. J’ai fait des départs à 100 pour cent la semaine dernière et je suis prêt physiquement. J’ai fait tous les tests physiques nécessaires. Je sens mon muscle un peu, mais ce n’est pas problématique pour faire des courses.»

Parce qu’il n’avait pas pu s’entraîner à plein régime, La Rue avait participé uniquement au 1000 m lors des sélections du 13 au 16 octobre à Québec.

Rétabli

C’est la seule épreuve à laquelle il a pu se qualifier pour le Championnat des quatre continents.

«Je me sens prêt et j’ai hâte de voir les résultats que ça va donner, a-t-il souligné. Je m’entraîne dans l’optique d’obtenir de bons résultats et on verra ce qui va se produire. C’est la première fois depuis très longtemps que je me sens prêt pour une course.»

En octobre 2021 à Calgary lors des sélections, La Rue s’était qualifié pour la Coupe du monde sur 1000 m, mais il s’était retiré pour soigner une blessure au dos dans l’espoir de revenir en forme pour les Essais olympiques qui ont finalement été annulés en raison de la pandémie. La Rue assure que sa blessure au dos est complètement guérie.

Gregor Jelonek estime qu’il s’agit d’une belle opportunité pour La Rue.

«Avec les patineurs qui sont demeurés à Calgary, ça ouvre la porte à des Québécois qui n’étaient pas qualifiés, a indiqué l’entraîneur-chef du Centre national de l’Est du Canada. C’est motivant pour David qui aura l’occasion de se comparer avant les sélections de janvier.»

«Le Championnat des Quatre Continents peut être un tremplin pour aller chercher de la confiance, d’ajouter Jelonek. À un moment donné, tu dois courir, mais on ne prend pas de chances en le ramenant trop vite.»

Coupe du monde

La Rue espère toujours réintégrer le circuit de la Coupe du monde à l’hiver pour les deux dernières étapes de la saison.

Ça se passera lors des sélections pour les quelques places disponibles qui auront lieu à Québec du 6 au 8 janvier.

Les patineurs occupant le top 8 au classement de la Coupe du monde après les quatre premières courses seront qualifiés d’office pour les deux dernières ainsi que le Championnat du monde du 2 au 5 mars à Heerenveen aux Pays-Bas.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.