/news/society
Navigation

Désinformation et complots: YouTube a effacé plus de 450 000 vidéos au pays

Nana L’information Autrement
Photo Nana L’information Autrement / YouTube La complotiste Nana L’information Autrement, dont le véritable nom est Nadia Cioce, a été expulsée de YouTube en octobre dernier.

Coup d'oeil sur cet article

YouTube a supprimé plus de 450 000 vidéos au Canada depuis le début de la pandémie, selon un nouveau rapport où la plateforme explique ses politiques pour lutter notamment contre la désinformation et les théories du complot.  

«Nous nous concentrons sur un objectif majeur : prévenir les dommages flagrants dans le monde réel», peut-on lire dans ce document révélé lundi.

Nana L’information Autrement
Photo Nana L’information Autrement / YouTube

C’est l’équipe de Matt Halprin, vice-président, responsable mondial de l'équipe de confiance et sécurité chez YouTube, qui détermine les politiques internes pour supprimer ou non le contenu nuisible. 

«C’est également nécessaire pour assurer le succès à long terme de YouTube en tant qu'entreprise, car nos partenaires publicitaires ne veulent absolument pas être associés à des contenus néfastes», mentionne-t-il. 

Nana L’information Autrement
Photo Nana L’information Autrement / YouTube

  • Écoutez le segment judiciaire avec Félix Séguin diffusé chaque jour en direct 8 h 35 via QUB radio :

Gros ménage

Le géant américain a désormais plusieurs motifs pour bannir des séquences ou des chaînes de sa plateforme. Parmi eux, on note : désinformation, pratiques trompeuses, sécurité des enfants, nudité, suicide, cyberintimidation, cyberintimidation et même organisations criminelles violentes. 

«Cela ne signifie pas que nous supprimons tout contenu offensant de YouTube [...]. Mais nous prenons soin de fixer des limites aux contenus susceptibles de causer un préjudice grave à nos utilisateurs ou à la plateforme», note M. Halprin. 

Nana L’information Autrement
Photo Nana L’information Autrement / YouTube

YouTube, qui appartient à Google, assure que ses politiques évoluent constamment en fonction de nouveaux enjeux confrontés par notre époque. Toujours selon ce document, l’objectif est surtout de limiter les «contenus susceptibles de causer un préjudice grave à nos utilisateurs ou à la plateforme».

«Par exemple, lorsque des allégations qui établissaient un lien entre la technologie 5G et la propagation du COVID-19 ont entraîné des dommages aux tours cellulaires à travers le Royaume-Uni, nous avons rapidement agi pour les rendre contraires à la loi», indique-t-on. 

La plateforme a aussi effacé plusieurs vidéos qui remettaient en question l'efficacité des masques et de la distanciation sociale. Rappelons que YouTube a été vivement critiqué durant le pic de la pandémie en 2020 et 2021 pour avoir laissé circuler de fausses informations virales. 

Des Québécois supprimés

En tout, la direction du site web a effacé près de 452 000 vidéos au Canada entre avril 2020 et septembre 2022. Aucune statistique n’est disponible pour le moment au Québec.

Le Journal a révélé qu’au moins deux leaders complotistes québécois ont vu leur chaîne YouTube être supprimée puisqu’ils ont enfreint les règles de la plateforme durant la pandémie. 

En octobre dernier, le géant américain a banni la complotiste «Nana L’information Autrement» qui avait plus de 90 000 abonnés. Nadia Cioce, de son véritable nom, avait des adeptes aux quatre coins de la planète. Cette résidente de Blainville partageait de fausses nouvelles sur la gestion de la pandémie, mais aussi sur la fraude électorale américaine.

 

Cette mère de famille avait d’ailleurs amassé plus de 60 000$ pour propager de fausses nouvelles et théories du complot sur sa chaîne. 

Alexis Cossette-Trudel, un autre leader complotiste au Québec, a pour sa part été expulsé en octobre 2020 pour avoir enfreint plusieurs règles de la plateforme. Il est réputé, entre autres, pour être un grand adepte de la théorie du complot QAnon. 

Le complotiste Alexis Cossette-Trudel a été expulsé en octobre 2020 pour avoir enfreint plusieurs règles de la plateforme YouTube.
Capture d'écran tirée du site radioquebec.tv
Le complotiste Alexis Cossette-Trudel a été expulsé en octobre 2020 pour avoir enfreint plusieurs règles de la plateforme YouTube.

«Tout au long du processus d'élaboration des politiques, nous collaborons étroitement avec divers experts tiers établis en matière de discours haineux ou de harcèlement, précise Google. Nous travaillons également avec diverses autorités gouvernementales sur d'autres sujets importants, comme l'extrémisme violent et la sécurité des enfants.»

Nana L’information Autrement
Capture d'écran tirée du site radioquebec.tv

Selon le média Mashable, Google et YouTube sont parmi les derniers géants du web à prendre des actions concrètes contre la désinformation. 

Pendant ce temps, Elon Musk, propriétaire et patron de Twitter, a affirmé cette semaine que son réseau social «n’applique plus le règlement concernant les informations trompeuses sur la COVID-19». 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.