/sports/hockey
Navigation

Repêchage 2023 de la LNH: voici Connor Bedard, le prodige qui fait rêver le monde du hockey

Journaliste
Photo Keith Hershmiller (WHL) Connor Bedard des Pats de Regina, lors d'un match de la saison 2020-2021.

Coup d'oeil sur cet article

REGINA | Le vent souffle violemment, en ce mardi d’octobre à la Evraz Place de Regina. Entre deux bourrasques, impossible de rater le Brandt Centre, dont la couleur orangée rendrait jalouse la mascotte du Canadien, Youppi!. Dans son enceinte, une autre tempête frappe, tout aussi puissante, et elle se nomme Connor Bedard.

• À lire aussi: Adam Fantilli peut-il détrôner Connor Bedard?

À la lumière des chiffres qu’il présente depuis le début de la saison dans la Ligue de hockey de l’Ouest (WHL), on pourrait même parler d’un ouragan.

En 26 parties avec les Pats de Regina depuis le début de la saison, le jeune joueur de centre de 17 ans a inscrit 57 points. Il trône confortablement au sommet des pointeurs du circuit, 14 points devant son plus proche rival.

Et les puissants vents de cet ouragan frappent tout l’Ouest canadien. Chaque partie des Pats de Regina à l’étranger attire les curieux. Lors de son récent passage en Colombie-Britannique, à Vancouver et Victoria, les billets avaient tous été vendus plusieurs semaines à l’avance.

«C’est une situation sans précédent pour la Ligue de l’Ouest, mentionne le directeur des communications de la WHL, Taylor Rocca. Aucun joueur n’avait rempli les arénas adverses dans l’histoire de notre ligue.»

Rien pour diminuer l’engouement autour de ce jeune prodige qui est sous les projecteurs depuis qu’il a 11 ou 12 ans.

Connor Bedard est devenu, en décembre 2021, le septième joueur de 16 ans à percer la formation d’Équipe Canada junior après Wayne Gretzky, Eric Lindros, Jason Spezza, Jay Bouwmeester, Sidney Crosby et Connor McDavid.
Photo d'archives, AFP
Connor Bedard est devenu, en décembre 2021, le septième joueur de 16 ans à percer la formation d’Équipe Canada junior après Wayne Gretzky, Eric Lindros, Jason Spezza, Jay Bouwmeester, Sidney Crosby et Connor McDavid.

Depuis les plaines canadiennes, le jeune joueur de centre natif de Vancouver fait saliver les 32 formations de la Ligue nationale de hockey depuis longtemps, et c’est finalement le 28 juin prochain, à l’aréna Bridgestone de Nashville, qu’il sera repêché.

Il y a quelque chose d’un peu ironique, d’ailleurs, dans le bon début de saison du Canadien de Montréal. Pendant que l’équipe continue de surprendre à peu près tous les observateurs, certains partisans sont animés d’un profond déchirement.

Chaque victoire, chaque but de Cole Caufield ou chaque lancer bloqué par David Savard les éloigne d’une chance de mettre la main sur Bedard, un espoir qui fait saliver le monde du hockey depuis qu’il est haut comme trois pommes.

Une prémonition

Et le monde du hockey, ça inclut le directeur général Kent Hughes.

En août dernier, sur les ondes de BPM Sports, Hughes y était allé d’une anecdote savoureuse au sujet du jeune prodige. Son ancien client Alex Newhook l’avait invité, sa famille et lui, à participer aux festivités entourant la conquête de la coupe Stanley par l’Avalanche du Colorado, à Terre-Neuve. Une offre que Hughes avait tout d’abord dû décliner en raison de ses nombreux engagements avec le Canadien.

«Ma fille m’a dit : “J’ai une prémonition que si on va à Terre-Neuve, on va avoir Connor Bedard l’an prochain”. J’ai dit : “C’est une réservation alors!”», avait-il raconté.

Statut d'exceptionnel

Bedard est sous les projecteurs depuis plusieurs années, mais c’est réellement en 2019-2020 qu’il s’est fait connaître davantage du grand public lorsqu’il est devenu le premier joueur de la WHL à obtenir le statut d’exceptionnel, lui permettant de faire ses débuts dans la ligue de hockey junior majeur à l’âge de 15 ans. Et il n’a pas déçu.

Après avoir terminé au premier rang des pointeurs de la WHL à 15 ans, avec 28 points en 15 matchs lors de la saison écourtée par la COVID-19 en 2020-2021, il a enchaîné avec une production de 51 buts et 100 points l’an dernier à 16 ans.

Son entraîneur avec les Pats John Paddock a côtoyé plusieurs joueurs de très haut niveau au fil de sa carrière de joueur, puis d’entraîneur. Lorsqu’on lui demande si Connor Bedard lui rappelle l’un ou l’autre de ces grands noms qu’il a côtoyés, la réponse étonne : Zdeno Chara.

Journaliste
Photo fournie par les Pats de Regina

Évidemment, vous aurez compris que l’ancien entraîneur-chef des Sénateurs d’Ottawa ne compare pas le défenseur de 6 pi 9 po et 250 lb au jeune Bedard, qui lui concède presque un pied, du haut de ses 5 pi 10 po et 185 lb.

«Z était un joueur très dédié. Tout le temps qu’il avait, il l’utilisait afin d’être meilleur. C’est ce que font tous les joueurs qui se rendent jusqu’au statut de joueur d’élite dans la ligue. Connor a cette qualité. Il a ce désir d’être le meilleur et c’est quelque chose qui est facile à dire quand tu as du succès. On entend souvent des joueurs dire qu’ils ont travaillé sur certains aspects de leur jeu durant l’été. C’est probablement vrai, mais ça n’amène pas de changement parce qu’ils n’ont pas cette flamme. Si Connor a le lancer qu’il a aujourd’hui, c’est en raison des 500 à 1000 rondelles qu’il a lancées chaque jour à la maison.»

«Facile à diriger»

Cette passion a donc rendu la décision facile pour Paddock et l’ensemble du personnel d’entraîneurs des Pats, en début de saison, de le nommer capitaine de l’équipe malgré ses 17 ans.

«C’est un jeune qui est facile à diriger. Il passe presque tout son temps à se préparer pour la prochaine journée. Il pense au hockey, il regarde le hockey, il mange comme un pro, ne rate pas une session de massage afin d’être prêt pour le prochain match. C’est un jeune extrêmement concentré sur son but de devenir un joueur de hockey. C’est le leader de notre équipe et il montre l’exemple par la façon dont il se comporte.»

C’est d’ailleurs ce qui saute aux yeux de tous les intervenants interrogés par Le Journal qui ont côtoyé, à un moment ou à un autre, le numéro 98.

Travailleur acharné

«Vous voyez tous ce qu’il peut accomplir sur la patinoire, il a un talent hors de l’ordinaire. Par contre, vous ne voyez pas tout le travail qu’il met en coulisses afin de s’améliorer chaque jour. Il ne lésine sur rien : il est constamment en train de faire des exercices d’étirement, de s’entraîner et de faire de l’extra. C’est vraiment ce qui fait de lui un joueur spécial. Quand on s’entraîne, il en fait toujours plus. Si on lui demande de faire six répétitions, il va en faire sept ou huit», raconte son coéquipier et partenaire de trio Tanner Howe, lui-même un espoir de première ronde en vue du repêchage de 2024.

«Il est affamé»

Alexander Suzdalev a fait le même constat dès les premiers coups de patin de Bedard avec lui, en Suède, lors de ce qui est aujourd’hui communément appelé «l’année COVID».

«Il est affamé. Chaque fois qu’il lance, il le fait pour marquer. Oui, c’est l’un des meilleurs joueurs de hockey junior au monde mais, en plus, il donne l’exemple.»

Les Pats espèrent donc profiter au maximum de cette saison avec Bedard puisqu’ils n’ont pas l’impression qu’il sera de retour l’an prochain. «Dès qu’on l’a repêché, on savait que ce serait terminé le junior pour lui après cette saison. Qui sait, peut-être que Montréal terminera encore dernier et que vous l’aurez l’an prochain», lance-t-il en riant.

En octobre, au moment de l’entrevue, cette phrase se tenait. Maintenant, elle semble de moins en moins plausible.

Connor Bedard

Journaliste
Photo fournie par les Pats de Regina
  • Centre
  • Lance de la droite
  • 5 pi 10 po
  • 185 lb
  • Né le 17 juillet 2005 (17 ans) à North Vancouver, C.-B.
  • Statistiques 2022-2023 : 26 pj | 24 b | 33 a | 57 pts
Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.