/finance/opinion/columnists
Navigation

Patronne d'une entreprise familiale: le défi d’être femme d’affaires et mère

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Kathrine Mathieu a pris la relève de sa mère chez Regitex au printemps 2022.

Coup d'oeil sur cet article

Ce n’est pas tout de devenir la patronne quand on prend la relève d’une entreprise familiale. Pour Kathrine Mathieu, propriétaire de Regitex, il a fallu non seulement faire confiance en ses capacités, mais aussi se libérer de la peur de ne pas être assez présente auprès de ses enfants. 

«C’était ancré en moi que je ne sacrifierais pas mes enfants et dans mon équation, il n’était pas possible d’être une maman présente et une cheffe d’entreprise», raconte la jeune femme, qui attend son quatrième bébé.

Kathrine a passé quelques années à s’occuper de sa petite boutique d’huiles essentielles, tout en élevant ses enfants. Quand elle l’a fermée en 2019, elle a commencé à travailler à temps plein chez Regitex, au rayonnement de l’entreprise et des personnes. Au fil du temps, on l’a reconnue comme la relève de sa mère, Lisa Fecteau.  

«À ce moment, je ne connaissais pas grand-chose à Regitex, mais ma mère me disait qu’il y avait autour de moi une gang d’experts qui prendraient chacun un morceau. J’avais peur, mais ce sont eux qui m’ont aidée à prendre ma place et à me faire confiance», se souvient-elle. 

Un mode de gestion différent

Regitex, fabricant de fils pour les textiles de protection et l’ameublement, n’est pas une entreprise comme les autres. Dans le jargon de la gestion moderne, on l’appelle une entreprise libérée. Mais quand on dit ça, ça donne l’impression d’employés libérés du patronat. 

Ce serait probablement un peu anarchique. Et pour cette raison, Kathrine préfère le terme «entreprise responsabilisante», un lieu où chacun peut libérer son plein potentiel, en prenant des responsabilités. Les décisions sont prises en équipe chez Regitex, où on met à profit l’intelligence collective. Quand un changement se pointe, tout le monde est consulté. 

Quebec
Photo Stevens LeBlanc

«Ça ne fait pas toujours l’unanimité, mais la compréhension que tout le monde a amène chacun à s’adapter plus facilement. Quand on saisit le sens des décisions, c’est plus facile», observe l’entrepreneure.

Sa mère a commencé ce mode de gestion en 2014, une avant-gardiste au Québec. Les titres de direction ont été supprimés, pour ne pas nourrir l’ego et les jeux de pouvoir, mais surtout pour dire que personne n’est inférieur à un autre dans le groupe. En même temps, c’est une façon de répartir les responsabilités et de permettre à l’entrepreneur de ne pas tout porter sur ses seules épaules. 

«Je remercie ma mère parce qu’elle a mis la table pour rendre la suite possible pour moi, c’est-à-dire de concilier la vie de famille et de cheffe d’entreprise», dit Kathrine.

Leadership stimulé par les défis

La traversée de la pandémie a été ardue pour Regitex, qui n’a plus eu de commandes au début de 2020. Heureusement, l’entreprise a bien rebondi en se concentrant sur les fils très spécialisés, comme ceux qui servent aux vêtements des pompiers et des policiers. 

Dans ces mois de défis, le leadership de Kathrine s’est déployé. Là où la peur de disparaître gagnait certains membres de l’équipe, la jeune femme a choisi de garder confiance. Puis, à un moment, elle a dit à sa mère qu’elle était prête à prendre le relais. Tout s’est fait en douceur, pour que l’une et l’autre se sentent bien dans la transition. Au printemps 2022, ça s’est officialisé. 

«On s’est souvent fait dire que c’était beau comme c’était harmonieux. Il y a de l’argent en jeu dans une entreprise, mais je discutais avec ma mère. Notre relation devait passer en premier.»

Maintenant que Kathrine a réconcilié le rôle de leader avec celui de maman, elle souhaite être une inspiration pour ses enfants en leur montrant une maman qui fait ce qu’elle aime.  

REGITEX 

  • Année de fondation: 1998
  • Fondateur: Lisa Fecteau
  • Lieu du siège social: Saint-Joseph-de-Beauce
  • Secteur d’activité: Manufacturier textile
  • Nombre d’employés: 60 

Profil de Kathrine Mathieu 

  • Poste : Propriétaire
  • Âge : 37 ans
  • Scolarité : Baccalauréat en gestion de la mode, UQAM
Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.