/finance
Navigation

La récession est imminente au Québec, selon Desjardins

Coup d'oeil sur cet article

L’économie du Québec connaîtra une détérioration importante dès la première moitié de 2023, selon l’Indice précurseur Desjardins qui observe les tendances susceptibles d’annoncer une récession environ six mois à l’avance. 

• À lire aussi: Voici comment la nouvelle hausse du taux directeur touche votre portefeuille

• À lire aussi: 7e hausse consécutive du taux directeur

Presque tous les indicateurs pris en considération dans le calcul de cet indice sont «fortement négatifs», selon Hélène Bégin, économiste principale chez Desjardins.

Avec le produit intérieur brut (PIB) qui a déjà encaissé trois baisses importantes depuis mars dernier, la contraction de l’activité économique devrait être généralisée.

Le marché immobilier est ainsi le premier touché par la consommation des ménages qui devrait ralentir prochainement et la hausse des taux d’intérêt.

L’inflation depuis plusieurs mois vient aussi donner un coup au portefeuille des Québécois, dont les achats de biens durables, comme les appareils ménagers ou les meubles, ont fortement diminué.

«La confiance se dégrade et le niveau est presque aussi faible que lors de la récession de 2008-2009», a souligné Mme Bégin.

Les exportations du Québec vers les autres provinces et vers les États-Unis devraient aussi s’affaiblir sous peu.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.