/news/currentevents
Navigation

Le chanteur Wilfred LeBouthillier visé par une poursuite judiciaire au Nouveau-Brunswick

Le chanteur Wilfred LeBouthillier visé par une poursuite judiciaire au Nouveau-Brunswick
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le chanteur Wilfred LeBouthillier et sa conjointe Jézabel Drolet sont l’objet d’une poursuite judiciaire déposée à la Cour du banc de la reine à Bathurst, au Nouveau-Brunswick.  

Selon Acadie nouvelle, l’ouverture d’une clinique de médecine esthétique serait à l’origine du litige. La Dre Renelle Chiasson, à l’origine du recours, reproche au couple d’avoir mis fin au partenariat qui les unissait, en plus de ne pas lui avoir versé sa part, dans l’entreprise. 

Ces derniers s’étaient associés en 2019 et leur entente prévoyait un partage de 50-50 % des revenus et des dépenses de l’entreprise. 

La Dre Chiasson rapporte que Jézabel Drolet aurait mis fin à leur relation d’affaires en septembre 2020. Le couple aurait ensuite vidé la clinique de ses équipements en plus de siphonner tout le contenu du compte de banque de l’entreprise. 

Le duo aurait par la suite ouvert une autre clinique dans le même secteur.

La demanderesse affirme qu’elle n’a jamais reçu l’argent qui lui était dû. Elle demande donc 50% des revenus engendrés depuis mai 2020 à la clinique en plus de 50% de ses revenus futurs. 

Elle réclame aussi l’apport en capital investi à la clinique, une somme d’argent en dommages-intérêts, en plus d’une autre pour frais d’instance.

Le duo LeBouthillier-Drolet réplique

Le couple nie de son côté les allégations de son ancienne partenaire d’affaires. Il affirme qu’il a développé le concept de la clinique seul et que Jézabel Drolet en était la propriétaire.

Les deux célébrités expliquent que c’est la Dre Chiasson qui a mis fin à l’entente après avoir refusé de voir une cliente. Ils qualifient ses allégations de «diffamatoires».

Le couple avait donc réclamé en 2021 des sommes en dommages-intérêts pour perte de revenus, pour le déménagement de la clinique et pour les «propos diffamatoires» tenus par la Dre Chiasson.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.