/news/currentevents
Navigation

Un pompier suspendu... pour avoir tenté de sauver une vie

Coup d'oeil sur cet article

Un pompier de l’aéroport de Mirabel a été suspendu pour avoir tenté de sauver une vie lors de l’incendie d’une voiture sur une piste de course située tout près.

Le 18 octobre dernier, un véhicule de course a pris feu au complexe iCar, à Mirabel, après avoir percuté un muret de béton. L’occupant du véhicule, Sylvain Richard, est mort brûlé. 

Les pompiers de Mirabel se sont rapidement rendus sur les lieux, tout comme ceux liés à Aéroports de Montréal (ADM), mais n’ont pu rien faire pour sauver l’homme de 65 ans. 

Photo d'archives, Agence QMI

 

La direction d’ADM aurait toutefois demandé à ses pompiers de ne pas intervenir, selon le syndicat. 

«Notre lieutenant a dit: “il y a une vie en jeu, je suis au courant, je prends la décision d’y aller”», affirme Alexandre Bertrand, du Syndicat des pompiers d’Aéroports de Montréal.

Alexandre Bertrand, du Syndicat des pompiers d’Aéroports de Montréal.
Photo Courtoisie
Alexandre Bertrand, du Syndicat des pompiers d’Aéroports de Montréal.

L’officier-pompier responsable reçut vendredi dernier une suspension d’une journée pour insubordination et non-respect de la directive.

Celui-ci aurait mentionné que si une situation similaire se reproduisait, il retournerait sur les lieux de l’incendie. Il risquerait alors des mesures disciplinaires plus importantes. 

«Les pompiers aéroportuaires de [Mirabel] n’ont pas dans leur mandat d’intervenir en cas d’incendies qui ne concernent pas les aéronefs en état d’urgence et les activités aériennes et ne sont pas outillés ou formés par ADM pour le faire», mentionne Anne-Sophie Hamel, directrice des communications d’ADM.

  • Écoutez l’entrevue avec Alex Bertrand, vice-président pour l’unité des pompiers des aéroports de Montréal et lieutenant pompier pour l’aéroport de Mirabel à l’émission de Guillaume Lavoie diffusée chaque jour en direct 14h15 via QUB radio : 

Cette responsabilité revient aux pompiers des services d’incendie municipaux, précise-t-elle.

ADM précise que cet incident s’inscrit dans le cadre d’une négociation de convention collective.  

Dans les derniers mois, la direction d’ADM aurait modifié ses protocoles afin de prioriser la sécurité aérienne. Les appels provenant de l’extérieur du territoire de l’aéroport seraient donc filtrés, affirme le syndicat. 

«L’employeur réduit la valeur de pertes humaines à un chiffre dans un budget», a indiqué Yvon Barrière, vice-président exécutif régional de l’Alliance de la Fonction publique du Canada, dans un communiqué. 

Photo Courtoisie

Plus tôt

Comme la caserne de l’aéroport se trouve à «40 secondes» du circuit automobile, les pompiers d’ADM auraient pu se rendre plus rapidement que ceux de la Ville s’ils avaient reçu l’appel plus tôt, croit le syndicat. 

De plus, «nos véhicules sont différents des véhicules de ville. C’est plus rapide, il y a un canon à l’avant du véhicule qui peut envoyer de la mousse directement», affirme M. Bertrand. 

Une enquête du coroner est en cours afin de déterminer les causes exactes du décès. 

Les pompiers de l’aéroport de Mirabel étaient souvent intervenus par le passé au circuit de course automobile. 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.