/news/provincial
Navigation

InnoVitam: aucun débat possible sur la vocation des terrains, déplorent des citoyens

InnoVitam: aucun débat possible sur la vocation des terrains, déplorent des citoyens

Coup d'oeil sur cet article

Le conseil de quartier de Maizerets et la Table citoyenne Littoral Est accusent la Ville de Québec de faire fi de leurs inquiétudes en rejetant tout débat public sur la vocation d’une quinzaine de terrains dans la zone InnoVitam.

• À lire aussi: Aucun des terrains n’a encore été vendu dans le secteur InnoVitam

Ces organismes citoyens, qui avaient encore espoir d’être «mis dans le coup» jusqu’à tout récemment, ont appris le 7 décembre dernier qu’ils n’auraient pas voix au chapitre sur le sort des terrains destinés à des industries technos (ou de services) liées à la «santé durable». 

InnoVitam: aucun débat possible sur la vocation des terrains, déplorent des citoyens
Courtoisie de Ville de Québec

Rappelons que la future zone d’innovation, située en bordure du fleuve entre les secteurs Maizerets et du Vieux-Moulin à Beauport, n’a pas encore obtenu de reconnaissance officielle du gouvernement du Québec, même si ce dernier a octroyé 50 M$ pour l’acquisition des terrains et leur décontamination. Aucun terrain, à ce jour, n’a encore été vendu par la Ville. 

Quoiqu’il advienne, l’usage «entreprise» est «non négociable» pour la quinzaine de terrains ciblés par la Ville, a confirmé le directeur des grands projets à la Ville de Québec, Charles Marceau, lors d’une soirée d’information.    

«La Ville a signé une entente avec le gouvernement. Elle a des obligations», a-t-il exprimé, évoquant toutefois de possibles discussions avec les citoyens sur divers «aménagements», des aires vertes ou encore la possibilité de partager certains espaces communs de futures entreprises avec les résidents du quartier, comme une garderie ou un gym.     

InnoVitam: aucun débat possible sur la vocation des terrains, déplorent des citoyens
Courtoisie Ville de Québec

«Depuis 2019 qu’on pose des questions et depuis 2020 qu’on met de l’avant d’autres propositions pour le quartier. On n’avait jamais de réponses. On nous disait: “Attendez, on va vous consulter.” Mais là, on a su qu’il n’y aurait jamais de discussions. On peut discuter un peu de l’aménagement autour mais pas plus», déplore en entrevue la présidente du conseil de quartier de Maizerets, Marie-Hélène Deshaies. 

Aucune étude d’impact

«La Ville a répondu très clairement qu’il n’y aura pas de débat», se désole-t-elle, critiquant l’absence d’étude d’impact sur les quartiers environnants et les effets d’une possible gentrification du secteur, «l’un des plus défavorisés du Québec». Ces terrains-là auraient pu répondre à plusieurs besoins dans le quartier, notamment en matière de logement, ajoute Mme Deshaies.  

InnoVitam: aucun débat possible sur la vocation des terrains, déplorent des citoyens
Courtoisie Ville de Québec

«Les mots nous manquent pour témoigner de l'indécence des décisions de la Ville en ce qui concerne ce projet. Quatorze terrains publics seront cédés au privé pour satisfaire l'appétit des promoteurs, au détriment des citoyens», a critiqué la Table citoyenne Littoral Est au lendemain de la récente assemblée d’information. 

Le maire Bruno Marchand avait lui-même déploré que ce projet ait été bâti en vase clos depuis quelques années, sur les ondes de CKIA en février dernier. En campagne électorale, il avait évoqué un «bris de communication» avec les citoyens et s'était engagé à mieux dialoguer avec eux.  

Le maire répond aux critiques

Interrogé mardi, M. Marchand s’est défendu d’avoir rompu une promesse et a invité les citoyens à réfléchir au développement de tout le quartier «dans sa globalité» au lieu de se concentrer exclusivement sur la quinzaine de terrains réservés à du développement économique. 

«Il y a un quartier à développer et ça doit inclure de la mixité en matière de logements, des espaces verts et un secteur qui s’appelle InnoVitam où on va parler de santé durable. Tout ça converge», a-t-il assuré. 

«Les citoyens vont être partie prenante de ça [...] Il y a un paquet d’éléments qu’il reste à préciser. On va les mettre à contribution mais présentement, si on ne l’a pas fait autant qu’on le voudrait, c’est parce qu’il reste encore beaucoup trop de confirmations pour même dire qu’on a l’ébauche de quelque chose à discuter avec eux», a ajouté M. Marchand, rappelant qu’il souhaite créer un milieu de vie intéressant, convertir l’autoroute Dufferin-Montmorency en boulevard urbain puis redonner l’accès au fleuve aux citoyens.  

Le chef de l’opposition, Claude Villeneuve, appuie le projet InnoVitam, mais il avait néanmoins fait écho aux inquiétudes des citoyens, lundi, et invité la Ville de Québec à revoir ses façons de faire sur le plan des communications pour le développement des zones industrielles.    

- Avec la collaboration de Stéphanie Martin

InnoVitam: aucun débat possible sur la vocation des terrains, déplorent des citoyens
Courtoisie Ville de Québec

InnoVitam, c’est quoi?  

Inspirée des forces en recherche, en innovation et des écosystèmes de la Ville de Québec, la zone InnoVitam vise à accueillir des entreprises technologiques et de services (société privée, OBNL, coopérative) à l’intérieur de quatre axes de la santé préventive et durable:  

  • Infectiologie, immunologie et cancer;  
  • Neurosciences et santé mentale;  
  • Alimentation durable et personnalisée;  
  • Déterminants environnementaux de la santé (gestion de l’eau, qualité de l’air, etc.)

À terme, l’objectif de la zone est de devenir une référence mondiale dans le domaine de la santé préventive et durable, en plus de contribuer à améliorer la qualité de vie sur son territoire.  

InnoVitam en chiffres  

  • Disponibilité de terrains pour des entreprises et organisations: 270 000 mètres carrés;  
  • Réhabilitation environnementale de 200 000 mètres carrés;  
  • Création et maintien de plus de 15 000 emplois;  
  • Nouveaux investissements de plus de 1 milliard $.  

*Source : Ville de Québec

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.