/travel/destinations/usa
Navigation

La Maison-Blanche accuse l'opposition d'«hypocrisie» au sujet des documents confidentiels de Biden

Coup d'oeil sur cet article

La Maison-Blanche a accusé mardi les républicains d'«hypocrisie» dans l'affaire des documents confidentiels retrouvés chez Joe Biden, assurant qu'elle coopérerait avec les élus du Congrès uniquement sur les demandes d'informations formulées de «bonne foi».

• À lire aussi: Nouvelle découverte de documents confidentiels dans la maison de Biden

• À lire aussi: Biden et Trump dans les filets de la justice pour la gestion de documents confidentiels

• À lire aussi: La découverte de documents confidentiels gêne l’administration Biden

«Leur indignation est du théâtre pur», a déclaré un porte-parole de la présidence, Ian Sams, lors d'un échange avec la presse portant sur ces découvertes très embarrassantes pour le président américain.

Après des fuites dans les médias, la Maison-Blanche a reconnu la semaine dernière que des dossiers datant de la vice-présidence de Joe Biden, de 2009 à 2017, avaient été découverts dans un de ses anciens bureaux à Washington, et dans sa maison de famille de Wilmington (Delaware, est).

L'affaire est gênante parce que les démocrates ne se sont pas privés de critiquer l'ancien président républicain Donald Trump, visé par une enquête judiciaire pour avoir conservé des cartons entiers de documents à son départ de Washington en 2021.

Pour faire taire les soupçons de «deux poids, deux mesures», le ministère de la Justice a confié jeudi les investigations sur les dossiers de Joe Biden à un procureur spécial indépendant, comme il l'avait fait pour Donald Trump.

L'opposition républicaine a tout de même dénoncé la communication au compte-gouttes de l'exécutif. Profitant de sa légère majorité à la Chambre des représentants, elle a initié une enquête parlementaire et réclamé plus d'information.

«On a reçu quelques courriers du président de la Commission de supervision de l'exécutif à ce sujet», a reconnu Ian Sams. «On examine ces courriers et on prendra une décision en temps voulu».

«Nous répondrons de bonne foi, mais nous attendons de la part des élus du Congrès qu'ils manifestent la même bonne foi» et «nous dénoncerons toute hypocrisie rampante, qui témoignerait d'un manque de crédibilité de ces requêtes», a-t-il ajouté.

Selon lui, les républicains «font semblant d'être outrés alors qu'ils ont défendu les actions de l'ancien président». «Ils ont choisi de faire un coup politique».

Le porte-parole a par ailleurs insisté sur la coopération de Joe Biden avec la justice, alors que son prédécesseur avait refusé de restituer ses archives, si bien que des agents de la police fédérale avaient dû mener cet été une perquisition à sa résidence de Floride pour les récupérer.

Pour le reste, Ian Sams s'est abrité derrière la confidentialité de l'enquête judiciaire pour refuser de répondre aux questions précises des journalistes.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.