/news/education
Navigation

Des directions d’école veulent faire disparaître le bulletin chiffré

Coup d'oeil sur cet article

Des directions d’école veulent faire disparaître le bulletin chiffré et plaident pour une refonte en profondeur des méthodes d’évaluation des élèves, un «grand chantier» qui devrait être la «priorité de l’heure» avec la pénurie de main-d’œuvre, affirment des associations qui les représentent. 

Déjà, des écoles passent à l’action. La semaine dernière, Le Journal rapportait qu’une école de Montréal a décidé de mettre au rancart les notes chiffrées au début du primaire afin d’adopter des grilles d’évaluation plus détaillées qui permettent aux parents de mieux suivre la progression de leur enfant. 

À la lumière des plus récentes études, la Fédération québécoise des directions d’établissement d’enseignement (FQDE) considère qu’il est maintenant temps de «faire disparaître» les pourcentages et les moyennes de groupe du bulletin «pour plusieurs raisons». 

«La majorité des recherches démontrent que ce n’est pas nécessaire. En plus, ça dévie un peu l’intention du prof, qui est plus en évaluation qu’en transmission de connaissances ou de compétences», affirme son président, Nicolas Prévost. 

  • Écoutez l'édito de Philippe Lorange diffusé chaque jour en direct 13 h 43 via QUB radio :

Cette position est partagée par l’Association québécoise du personnel de direction des écoles (AQPDE). Il serait beaucoup plus cohérent d’évaluer les compétences prévues dans le programme par des cotes (de 1 à 5 par exemple) que par des notes chiffrées, affirme son président, Carl Ouellet.  

«C’est ce qui était prévu au début de la réforme (mise en branle au début des années 2000), rappelle-t-il. Je pense qu’il faudrait revenir à ça.» 

M. Ouellet va même jusqu’à affirmer que les cotes devraient être utilisées lors des épreuves ministérielles à la fin du secondaire. «Si c’est fait de façon progressive et bien expliqué, je pense qu’on peut faire un bout de chemin là-dedans», dit-il. 

À l’Association montréalaise des directions d’établissement scolaire, on se montre toutefois plus nuancé. 

Les notes chiffrées «ne sont pas très utiles» pendant l’année scolaire, lorsque l’élève apprend, mais peuvent avoir leur place dans le bulletin pour renseigner le parent à certains moments clés, affirme sa présidente, Kathleen Legault. 

Tous s’entendent néanmoins pour dire que la communication entre enseignants et parents devrait être beaucoup plus fréquente tout au long de l’année scolaire, tout comme les commentaires lors des évaluations afin que les élèves sachent quelles notions ils doivent améliorer. 

«Il y a beaucoup de choses que les notes ne disent pas. Il est essentiel d’avoir des commentaires en cours d’apprentissage», affirme Mme Legault. 

Et les parents?

À la Fédération des comités de parents du Québec, on réclame aussi depuis longtemps une meilleure communication avec les enseignants et davantage de commentaires dans le bulletin. L’organisme n’a toutefois pas encore pris position formellement sur les notes chiffrées, un enjeu qui sera débattu lors des prochaines semaines. 

Du côté des profs, la Fédération des syndicats de l’enseignement n’a pas de position claire sur la pertinence du bulletin chiffré. Elle réclame toutefois depuis longtemps une refonte de l’évaluation afin que les profs passent moins de temps à évaluer et plus de temps à enseigner à leurs élèves. 

Les directions d’école considèrent aussi que les réflexions sur le bulletin doivent aller bien au-delà des chiffres et des pourcentages. 

«Il faut se demander comment on évalue les élèves, quand et pourquoi. C’est un dossier très complexe qui va au-delà des notes. Il faut que l’évaluation soit davantage au service des apprentissages», affirme Kathleen Legault. 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.