/finance/business
Navigation

La PME Charlotte & Charlie investit 2,5 M$ dans un nouveau centre

Elle veut rivaliser avec les géants du web

Charlotte & Charlie investit 2,5 M$ à Québec
Photo fournie par Karrel Aubert Andréanne Simard, propriétaire de l’entreprise Charlotte & Charlie.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir connu une hausse de 400 % de son chiffre d’affaires en quatre ans, l’entreprise Charlotte & Charlie vient d’investir 2,5 M$ dans un nouveau centre d’expédition à Québec afin de soutenir sa croissance. 

«Depuis notre ouverture, ça va faire dix ans en septembre prochain, on connaît une super belle croissance avec notre magasin et les ventes en ligne», a affirmé Andréanne Simard, propriétaire. 

Le nombre d’employés a triplé au fil des ans. Une soixantaine de personnes travaillent pour la PME qui se spécialise dans la vente d’accessoires, de jouets, de meubles et de vêtements pour bébés et jeunes enfants de 0 à 5 ans.

En plus de la boutique sur la rue du Marais, à Québec, l’entreprise louait différents espaces pour entreposer sa marchandise et réaliser ses activités d’expédition de ventes en ligne. La multiplication des sites rendait la gestion moins efficace jusqu’au jour où Mme Simard se décide enfin à centraliser les activités d’expédition.  

Acquisition

«Au niveau des opérations, ce n’était pas optimal. Au printemps dernier, on a fait l’acquisition d’un immeuble sur la rue des Tanneurs, qu’on a rénové pour donner un beau cadre de travail à nos employés. Toute l’équipe déménage dans les prochains jours», a-t-elle ajouté.  

Tout le volet web sera installé dans ce nouvel endroit. L’entreprise reçoit 200 000 visites par mois sur son site web. Ce nouveau lieu de travail, conçu pour rivaliser avec les géants du web, est équipé à la fine pointe de la technologie. «De la réception des commandes jusqu’à l’expédition, toute la chaîne logistique a été revue de A à Z. Ça va changer la donne parce que ça va nous permettre d’ouvrir les vannes.»

Marché extérieur

«On a une très forte demande en Ontario et dans l’Ouest canadien, partout au Canada. Plus de 40 % de nos ventes sont réalisées à l’extérieur du Québec. On se limitait parce qu’on manquait d’espace», a poursuivi Mme Simard.  

L’une des raisons de ce succès, selon elle, repose sur le fait que l’entreprise a toujours investi pour améliorer son service à la clientèle et l’expérience de magasinage en ligne. «Cela a fait en sorte qu’au début de la pandémie, nous étions prêts.» 

«On n’en revient pas quand on pense à nos débuts, dans un tout petit local de Place de la Cité, à Québec. On était loin de s’imaginer, même dans nos rêves les plus fous, qu’on aurait un tel succès», a conclu Mme Simard.  

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.