/investigations/environment
Navigation

Cuisinières au gaz: Énergir retire deux pages de son site web faisant leur promotion

Une étude confirme un lien entre l’appareil et l’asthme chez les enfants

Vous voyez cet article car vous êtes connecté.

Article réservé aux utilisateurs connectés. Se connecter

Coup d'oeil sur cet article

Le plus grand distributeur de gaz naturel au Québec a discrètement retiré deux pages de son site internet faisant la promotion des cuisinières au gaz, quelques jours après la sortie de médecins et d’environnementalistes sur les risques reliés à ces appareils. 

• À lire aussi: Des médecins veulent bannir les cuisinières au gaz

• À lire aussi: Le PQ réclame aussi une commission parlementaire

Dans les pages du Journal mardi, un regroupement composé de médecins et d’environnementalistes notamment demandait au gouvernement Legault d’interdire les cuisinières au gaz. 

Une récente étude publiée dans le Journal of Environmental Research and Public Health, qui s’ajoute à plusieurs autres publiées ces dernières années, affirme que 12,7 % des cas d’asthme chez les enfants aux États-Unis sont attribuables à ces appareils.

Contacté par le Journal la semaine dernière, le distributeur de gaz naturel Énergir affirmait : « [Énergir] ne vend ni ne fait la promotion des cuisinières à gaz naturel ».

Or, nous avions trouvé deux articles sur son site vantant les mérites des cuisinières au gaz. Dans l’un, on pouvait lire « la cuisinière à gaz naturel s’avérera une grande complice de vos meilleurs plats » ou encore « avec une cuisinière à gaz naturel, préparer le repas n’aura jamais été si plaisant ! » 

Un autre texte qualifiait les cuisinières commerciales « d’idéales et d’incontournables ». À la suite de la publication de notre article, ces deux articles ont été retirés. 

Énergir affirme avoir retiré ces articles qui dataient de 2019 et 2016 puisque depuis le rôle de l’entreprise «a évolué». La porte-parole de l’entreprise, Élaine Arsenault, précise : [ces articles] ont été pointés publiquement et on a considéré qu’ils ne sont plus d’actualité, alors on a préféré les retirer. »

Photo tirée du site web d’Énergir

Risques minimisés

Pendant ce temps, les services à la clientèle des deux gazières québécoises, Énergir et Gazifère, semblent minimiser les risques associés à ces appareils malgré les nombreuses études sur le sujet.

Nous avons fait plusieurs appels pour connaître l’information transmise aux citoyens inquiets. Systématiquement, on nous a précisé qu’Énergir se contentait de distribuer le gaz, mais ne faisait pas la promotion d’appareil.

Des commis ont insisté sur l’importance d’une bonne ventilation lors de l’utilisation d’une cuisinière, peu importe la source d’énergie (gaz naturel, électrique, etc.).

Quant aux dangers, on cite seulement les émanations de cuisson et on ajoute qu’ils sont présents, peu importe la source d’énergie. Les différents commis nous ont aussi suggéré d’aller plutôt lire les « reviews » des consommateurs avant de choisir le modèle de cuisinière. 

« C’est d’aller voir ce qui est dit : est-ce qu’il y a eu mauvais fonctionnement, est-ce que l’appareil dure longtemps ? Ça aussi c’est important parce que vous allez investir un bon montant pour quelque chose de qualité ou pas, alors je crois que c’est plus les vérifications à faire autres que : “est-ce que c’est dangereux ou pas”, car le gaz naturel, beaucoup de monde l’utilise, c’est un combustible oui, mais tout est fait en sorte pour que ça reste sécuritaire chez le client », nous a-t-on expliqué.

Un commis a suggéré de se tourner vers un plombier certifié pour la maintenance des appareils et d’obtenir les informations nécessaires pour une utilisation sécuritaire.   

Au sujet des risques soulevés par l’étude, Mme Arsenault réitère qu’Énergir se dit préoccupé. L’entreprise dit se concentrer pour le moment sur l’analyse des résultats des différentes études sur le sujet et leurs méthodologies.

Aucun danger

Du côté de Gazifère, on nous répond simplement : « Il n’y aurait pas de cuisinière au gaz naturel sur le marché si c’était dangereux », avant d’ajouter que l’article publié cette semaine tentait simplement de faire peur aux gens. Aucune notion quant à l’importance de la ventilation n’a été évoquée.

Malgré la demande du regroupement d’interdire ces cuisinières et de convoquer les distributeurs de gaz en commission parlementaire pour faire la lumière sur la situation, le gouvernement n’a pas toujours émis de commentaire.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.