/sports/hockey/canadiens
Navigation

Canadien: Martin St-Louis encourage Rafaël Harvey-Pinard à prendre plus de risques

Rafaël Harvey-Pinard a marqué son premier but en carrière au Centre Bell face aux Maple Leafs de Toronto, samedi soir.
Photo Getty Images via AFP Rafaël Harvey-Pinard a marqué son premier but en carrière au Centre Bell face aux Maple Leafs de Toronto, samedi soir.

Coup d'oeil sur cet article

Rafaël Harvey-Pinard a maintenant endossé l’uniforme du Canadien à trois reprises cette saison. Il a marqué son premier but en carrière au Centre Bell samedi dernier lors de la visite des Maple Leafs de Toronto.

• À lire aussi: Alex Belzile et la quête d’un premier but à 31 ans

• À lire aussi: Prochain adversaire du CH: les Bruins se dirigent vers une saison historique

Avec la quantité astronomique de joueurs blessés parmi les attaquants de l’équipe, Harvey-Pinard devrait logiquement profiter d’une assez longue audition dans la LNH.  

«J’ai ma chance, je sais que c’est un moment extrêmement important pour moi, avait dit le numéro 49 samedi soir dans le vestiaire du CH. Tu ne veux jamais voir des joueurs se blesser, mais ça fait partie du hockey. J’ai l’occasion de jouer des matchs et d’obtenir un bon temps de jeu. Je dois prouver que je mérite ma place dans cette ligue.»

En 37 matchs cette saison avec le Rocket de Laval, Harvey-Pinard a obtenu 25 points (15 buts, 10 passes). Il était encore une fois l’un des moteurs offensifs du Rocket. 

L’an dernier, il avait terminé au sommet des marqueurs de son équipe avec 56 points (21 buts, 35 passes) en 69 matchs. 

Une allusion au baseball

Âgé de 24 ans, Harvey-Pinard aura comme objectif d’ici les prochains jours de gagner une place parmi les réguliers du Tricolore à l’attaque. 

Martin St-Louis avait de bons mots pour son jeune ailier à la veille du match contre les Bruins de Boston. 

«HP [Harvey-Pinard] est un gars en qui tu peux faire confiance, a noté St-Louis. Il a déjà les détails d’un joueur de la LNH dans son arsenal. Il s’occupe du jeu de l’équipe. Il a une fenêtre pour lui pour en faire encore plus. 

«J’ai le sentiment qu’il se rend sur les buts à chacune de ses présences, a-t-il poursuivi. Il peut viser un double, un triple ou un circuit aussi. Pour un jeune joueur, c’est parfois difficile de gérer les risques. Il doit vivre avec cette gestion. Il ne doit pas toujours opter pour le jeu le plus simple. Il y a des situations dans un match où le risque en vaut la peine. J’aime beaucoup les détails dans son jeu. J’aime son jeu et le fait qu’il travaille fort. Mais j’ai confiance qu’il peut en donner encore plus offensivement.»

Jouer selon les règles

Harvey-Pinard a déjà eu cette discussion avec son entraîneur en chef.  

«J’ai parlé aussi avec Martin. J’ai souvent été un gars qui faisait des arrondissements vers le bas. Je jouais selon les règles. En premier, je ne veux pas commettre de revirements. Mais je comprends que je devrai prendre plus de risques pour générer plus d’offensive. Il y a moyen d’y arriver tout en restant responsable défensivement.» 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.