/news/currentevents
Navigation

L’accusé voulait éviter des canards: une cause qui n’est pas unique

Le jury est séquestré au procès d’Éric Rondeau, accusé de conduite dangereuse causant la mort

Coup d'oeil sur cet article

La cause de l’automobiliste qui a causé la mort d’un motocycliste en tentant d’épargner la vie de canards n’est pas unique : en 2014, une jeune femme a été condamnée pour un crime semblable. 

• À lire aussi: L’accusé voulait éviter des canards: accident ou acte criminel?

• À lire aussi: Il tue un motocycliste en contournant des canards: l’accusé dit s’être retrouvé en sens inverse par erreur

Le jury responsable de juger Éric Rondeau, accusé d’avoir causé la mort de Félix-Antoine Gagné en contournant des canards avec sa camionnette, est isolé depuis mardi après-midi.

L’homme de 47 ans est accusé à la suite d'une violente collision survenue le 22 juillet 2019 à Sainte-Élisabeth, dans Lanaudière.

  • Écoutez le segment judiciaire avec Nicole Gibeault diffusé chaque jour en direct 11 h 10 via QUB radio :

Son procès, ayant commencé au début du mois au palais de justice de Joliette, a ravivé chez plusieurs le souvenir d’une autre cause qui avait fait couler beaucoup d’encre.

Le 27 juin 2010, Emma Czornobaj s’était immobilisée au beau milieu de l’autoroute 30, dans la voie de gauche, pour sauver des bébés canards qui circulaient sur la chaussée. La jeune femme, alors âgée de 22 ans, voulait les ramener chez elle.

Mais un motocycliste qui la suivait a alors foncé tout droit sur son véhicule, ne remarquant pas l’obstacle dans sa voie. André Roy, 50 ans, est mort, tout comme sa fille Jessie, âgée de 16 ans, qui prenait place derrière lui. Cette collision s’est produite devant la conjointe et mère des victimes, qui les suivait sur sa propre moto dans la voie de droite.

«À ma connaissance, c’est la deuxième cause au Québec qui implique des canards. La première était celle qu’on appelle la jeune fille aux canards. Ç’a frappé l’imagination. On a une sympathie naturelle pour les animaux», a lancé l’avocat d’Éric Rondeau, lundi lors de sa plaidoirie.

Me Richard Dubé a rapidement expliqué les circonstances de la collision causée par Emma Czornobaj, sans toutefois rappeler que la jeune femme avait alors été reconnue coupable, en plus d’avoir été condamnée à une peine de prison et à une interdiction de conduire pour une période de 10 ans.

Le criminaliste a pris cette cause en exemple afin de démontrer aux jurés que, contrairement à Mme Czornobaj, son client avait été «prudent».

«Mais ce qu’elle faisait là, c’était extrêmement dangereux. Ça ne se fait pas d’arrêter sur l’autoroute dans la voie de gauche. Si M. Rondeau était allé de l’autre côté pour éviter les canards, ça ne marcherait pas», a-t-il plaidé.

Son client est en effet venu dire au jury qu’il s’était retrouvé dans la voie du motocycliste «par erreur». Selon lui, la collision serait un accident.

La Couronne, représentée par Me Alexandre Dubois et Jade Coderre, est plutôt d’avis que l’homme a fait une manœuvre dangereuse, qui a mené au décès de la victime, Félix-Antoine Gagné.

D’ailleurs, tout comme Emma Czornobaj l’avait fait à son procès, Éric Rondeau a tenté de rejeter le blâme sur le motocycliste décédé, en insistant sur la vitesse à laquelle il roulait, quelques secondes avant le drame.

Cependant, M. Rondeau a démontré davantage d’empathie que la jeune femme qui disait s’être arrêtée là où elle avait jugé qu’il n’y avait aucun risque. Selon elle, le motocycliste aurait dû la voir à l’extérieur de son véhicule pourchassant les bébés canards et ainsi l’éviter.

  • Le jury au procès d’Éric Rondeau vient de débuter ses délibérations. Les jurés devront s’entendre de façon unanime si les actions de l’accusé ont représenté un danger pour le public et si sa conduite a contribué de «façon appréciable» à la mort de la victime.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.