/world/usa
Navigation

États-Unis : blessée par balle par un enfant, une institutrice poursuit son école

Hand gun banner or panorama pfoto on dark stone table top view. Ammunition or bullets at black background. Copy space for text concept.
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Une maîtresse d’école américaine, qui avait été blessée par balle par un élève de 6 ans, a annoncé mercredi poursuivre la direction de l’établissement, qui selon elle a ignoré à plusieurs reprises la menace posée par l’enfant. 

• À lire aussi: Joe Biden demande au Congrès d'agir «vite» pour restreindre l'accès aux fusils d'assaut

• À lire aussi: L'enfant de 6 ans qui a tiré sur son enseignante souffrait d'un «handicap grave»

• À lire aussi: L'école de l’Américain de 6 ans ayant tiré sur son enseignante savait qu'il était peut-être armé

 Le 6 janvier, jour de ce drame qui a choqué l’opinion publique, l’institutrice Abigail Zwerner et ses collègues ont averti à trois reprises les responsables de l’école primaire Richneck à Newport News, en Virginie, que l’élève de CP pouvait être armé et menaçait ses camarades, a assuré Diane Toscano, l’avocate de l’enseignante.

« Mais l’administration de l’école n’a pas paru s’en soucier », a poursuivi l’avocate en détaillant sa plainte en justice, lors d’une conférence de presse mercredi.

L’élève, en possession d’un pistolet Taurus de calibre 9 mm, a tiré une balle qui a perforé la main de Mme Zwerner, avant de l’atteindre à la poitrine. 

La victime âgée de 25 ans affirme avoir prévenu le matin la direction de l’établissement que le garçon, dont l’identité n’a pas été révélée, avait menacé de frapper un autre enfant.

Une heure après, un autre enseignant avait lui averti que l’enfant avait probablement apporté un pistolet à l’école sans qu’il ait pu l’apercevoir dans son cartable.

Enfin, un troisième instituteur a signalé qu’un élève lui avait dit en pleurant qu’il venait de voir l’arme et d’être menacé avec. 

Malgré ces avertissements, les enseignants n’ont pas obtenu la permission de fouiller l’élève.

  • Écoutez la chronique de Luc Laliberté via QUB radio :

« Cette tragédie aurait pu être totalement évitée si les responsables de la sécurité de l’école avaient joué leur rôle et pris des mesures lorsqu’ils ont eu connaissance d’un danger imminent », a déclaré Diane Toscano.

Mercredi soir, le conseil scolaire de Newport News a annoncé le départ prochain du responsable des autorités scolaires, George Parker, dans le cadre d’un accord « à l’amiable ».

La décision a été prise « sans motif », en se basant uniquement « sur la trajectoire et les besoins futurs » du district scolaire, a assuré la présidente du conseil, Lisa Surles-Law, dans un communiqué, qualifiant le responsable de « compétent ».

L’enseignante a survécu à une balle dans la poitrine, mais doit subir d’autres opérations.

Les autorités locales ont décidé de retirer temporairement la garde de l’enfant à ses parents et de le faire admettre dans un centre médical, en attendant de décider d’éventuelles poursuites. 

Compte tenu de son jeune âge, il devrait être considéré comme irresponsable sur le plan pénal, même si la police a qualifié le tir d’« intentionnel ». 

Ses parents pourraient en revanche être inculpés pour violation d’une loi locale qui interdit de laisser des armes chargées accessibles à des enfants de moins de 14 ans.

Les États-Unis, où près de 400 millions d’armes sont en circulation, sont régulièrement endeuillés par des fusillades dans des écoles, mais il est très rare que les tireurs soient aussi jeunes.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.