/sports/ski
Navigation

Gabriel Dufresne veut savourer sa revanche

Le favori local souhaite savourer sa revanche sur la piste où il a appris les rudiments du ski acrobatique.

OLY-SKI-SPO-WIT-2021-INTERMOUNTAIN-HEALTHCARE-FREESTYLE-INTERNAT
Photo d'Archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Natif de Val Saint-Côme, Gabriel Dufresne a fait ses débuts en Coupe du monde dans son patelin en janvier 2016 où il a effectué une sortie de piste. À sa dernière présence à la maison un an plus tard, il n’a pu faire mieux qu’une 40e position. 

• À lire aussi: Pas assez de visibilité pour nos skieurs, selon Jean-Luc Brassard

• À lire aussi: Début de saison satisfaisant pour l’équipe canadienne

«J’ai hâte d’effacer ma dernière performance à Val Saint-Côme, a-t-il souligné. Je suis un skieur et une personne complètement différente. J’ai confiance que je peux effacer ces performances à une période où j’en avais beaucoup à apprendre. Disons que mon assiette débordait.»

OLY-SKI-SPO-WIT-2021-INTERMOUNTAIN-HEALTHCARE-FREESTYLE-INTERNAT
Photo Pascale Vallée

Dufresne veut bien faire devant sa famille et ses proches sur la montagne qui l’a vu grandir. «Je dois bien gérer mes émotions, a-t-il expliqué, parce que la présence de mes proches ajoute de l’excitation. Je dois rester dans ma zone de contrôle et utiliser l’énergie de la foule. Le Gabriel de 19-20 ans ne savait pas comment gérer cette excitation. Mon expérience va aider.»

Signe que les années déboulent à grande vitesse, Dufresne en sera à ses 59e et 60e départs en Coupe du monde, demain et samedi. «J’ai débuté le ski acrobatique à Val Saint-Côme à l’âge de 14 ans. Avec l’équipe du Québec, nous étions basés ici aussi. Il n’y a pas grand-chose qui peut me surprendre dans cette piste.»

Objectifs élevés

Pointant en 12e place au classement général après la première moitié de saison, le bosseur de 26 ans voit grand pour les prochaines étapes de la Coupe du monde. «J’ai connu des hauts et des bas depuis le début de la saison, a-t-il reconnu, mais je sais que j’ai le potentiel pour atteindre le Top 6 et même le podium si je skie à la hauteur. C’est réaliste de croire que je peux atteindre ma première super finale (Top 6).»

Michel Hamelin estime que Dufresne continue de progresser. «Gabriel possède une éthique de travail incroyable et il continue d’évoluer, a mentionné l’entraîneur-chef de l’équipe canadienne. Cette semaine à l’entraînement, j’ai vu le meilleur de Gabriel. Il est solide et il devrait atteindre son sommet. C’est à son tour de s’affirmer.»

Dufresne a obtenu le meilleur résultat de sa carrière en décembre à l’Alpe d’Huez avec une 9e position. «Pour la première fois de ma carrière, j’ai réussi à me qualifier pour la finale lors de la première étape de la saison à Ruka, a-t-il précisé. C’est un signe positif parce que les gars sont affamés en début de saison et la piste de Ruka est l’une des plus difficiles au monde. Ça m’a rendu fier et confiant.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.