/misc
Navigation

L'immigration: l'autre débat de 2023

Coup d'oeil sur cet article

Les attentes sont élevées envers le gouvernement pour 2023.

Il y a évidemment le plan Drainville pour l’éducation, le plan Dubé pour la santé, le plan Guilbault pour le transport, le plan Girard pour les finances publiques, le plan Charette pour l’environnement, etc.

Ils sont tous très attendus, très urgents et très importants. Celui qui risque de faire couler beaucoup d’encre est sans contredit le plan Fréchette pour l’immigration.

Dans une entrevue accordée à notre collègue Alain Laforest, la toute nouvelle ministre de l’Immigration nous apprend qu’elle tiendra, cette année, des consultations publiques dans le cadre de la planification pluriannuelle de l’immigration.

Un exercice important

Il s’agit de rien de moins que de l’expression de la volonté gouvernementale pour les prochaines années en matière d’accueil des nouveaux arrivants. Combien veut-on en recevoir ? Ayant quel profil ? Pour répondre à quel besoin ? Telles sont les questions auxquelles devra répondre le gouvernement. Et évidemment, la question est fortement politique. Si le gouvernement entend l’appel du milieu économique et augmente le volume d’immigration, il sera accusé de reculer sur une promesse phare de la campagne électorale et on lui remettra sous le nez les propos tenus durant cette même campagne, notamment sur le caractère suicidaire d’accueillir plus de 50 000 immigrants par année.

Si, au contraire, il décide de diminuer les seuils, on lui reprochera d’accélérer la diminution du poids politique du Québec au sein du Canada. Le gouvernement est donc condamné à maintenir les seuils à ceux d’aujourd’hui, et ce pour des raisons de communication politique.

Une communicatrice

François Legault est tout de même chanceux de pouvoir compter Christine Fréchette dans son équipe à titre de ministre de l’Immigration. C’est une femme articulée et posée qui ne cherche pas à marquer des points politiques sur le dos d’immigrants. C’était d’ailleurs rafraîchissant de l’entendre rappeler qu’il s’agit de la vie de dizaines de milliers de personnes et que son équipe devra s’en souvenir.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.