/sports/soccer
Navigation

Soccer: le grand défi de Cyle Larin

Soccer: le grand défi de Cyle Larin
AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’attaquant canadien Cyle Larin se lance un nouveau défi en amorçant un prêt avec le Real Valladolid, un club de la Liga espagnole et c’est la première fois que l’Ontarien se retrouve dans l’un des quatre grands championnats d’Europe. 

• À lire aussi: Kei Kamara de retour à l’entraînement

• À lire aussi: Ballou Tabla s’en va en Turquie

Depuis qu’il est parti de l’Amérique du Nord et d’Orlando City SC, Larin a joué surtout en Turquie, mais également en Belgique. C’est d’ailleurs le Club Brugge, l’équipe de son compatriote Tajon Buchanan, qui lui a donné l’occasion de poursuivre la saison en Espagne.

«Je ne jouais pas beaucoup à Bruges, donc je suis venu ici pour jouer plus et me remettre à marquer», a-t-il expliqué mercredi lors de sa présentation devant les médias de la ville de Castille-et-Leon.

Larin n’a été utilisé que pour 13 rencontres à Bruges, où il a marqué un seul but. Le joueur de 27 ans a connu ses heures de gloire avec le Besiktas, l’un des clubs trucs les plus en vue, avec 39 filets en 108 apparitions. Le calibre sera encore plus relevé en Espagne.

«J’ai toujours aimé affronter des défis dans ma carrière, a-t-il ajouté. La Liga est l’une des meilleures ligues et j’ai envie de prouver que je peux jouer dans les grands circuits et avec les meilleurs joueurs.»

De retour en violet

Comme à l’époque où il s’est révélé en Major League Soccer (MLS) avec les «Lions», Larin portera de nouveau un maillot violet. Disons que le Real Valladolid est plutôt dans le rouge dernièrement, lui qui occupe le 18e rang du classement.

L’une des missions de Larin sera de sortir son nouveau club de la zone de relégation.

«Je suis venu pour aider l’équipe. Je sais qu’elle se trouve un peu plus bas dans le classement. Je sais que l’atmosphère est bonne, les entraîneurs aussi», a-t-il dit.

«Avant d’arriver, j’ai regardé plusieurs parties et le style de jeu m’a plu. Je crois que c’est complémentaire au mien. Je sais que le Real Valladolid a une grande histoire», a poursuivi le Canadien.

Plusieurs représentants de l’unifolié ont changé d’adresse après la Coupe du monde au Qatar. Larin montre un prolifique dossier international et l’un de ses objectifs à long terme est de rester dans les bonnes grâces du sélectionneur John Herdman.

«Être au Qatar pour ma première Coupe du monde représentait une très belle expérience. Nous avons joué contre les meilleures équipes de la planète. Plusieurs des joueurs du Mondial jouent aussi dans la Liga. J’aimerais y participer à nouveau», a-t-il révélé.

Larin pourrait effectuer ses débuts avec Valladolid dimanche contre Valence.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.