/news/currentevents
Navigation

Un F-150 volé à Trois-Rivières retrouvé... au Cameroun

Coup d'oeil sur cet article

Le véhicule d’un policier à la retraite volé en 2021 à Trois-Rivières, en Mauricie, a été retrouvé au Cameroun. 

Un employé du concessionnaire de Trois-Rivières où Michel Letarte a acheté le Ford F-150 en question a parlé au téléphone avec des policiers camerounais.

Ces derniers voulaient confirmer que le véhicule avait bel et bien été acheté chez eux.

Le policier à la retraite a été surpris d’apprendre que son véhicule volé a été retrouvé.

«J’ai communiqué avec la compagnie d’assurance et eux aussi ont souri, mais ils vont prendre les démarches nécessaires. Ils sont en lien avec le service de police concerné et là, ils vont prendre les démarches à savoir est-ce qu’ils vont aller récupérer le véhicule pour le rapporter ici ou est-ce qu’il va être vendu là-bas pour une saisie quelconque et ils vont en retirer de bénéfices, c’est là que ça leur appartient», a expliqué M. Letarte à TVA Nouvelles.

Comme il s’agit d’un dossier international, Interpol a été impliqué dans le dossier.

«J'ai reçu un appel du Cameroun pour me demander si le véhicule qui avait été vendu appartenait à un nom que je ne pourrais pas vous dire parce que c'était le véhicule de M. Letarte qui était rendu au Cameroun», a expliqué le conseiller technique chez Ford Trois-Rivières, Jonathan St-Pierre.

Probablement exporté par le Port de Montréal ou celui d'Halifax, deux points chauds surveillés par les autorités.

F-150, CRV, Jeep Wrangler...Pourquoi certains modèles sont plus prisés?

«Les plateformes mondiales de tous véhicules sont les mêmes. Ça veut dire que le CRV qui roule au Québec est le même qu'au Cameroun alors on peut facilement le réparer au Cameroun s'il y a un accident», a expliqué le vice-président chez Repérage Tag, Frédéric Marcantonio.

En 2022, environ 1100 véhicules ont été interceptés au Port de Montréal avant de prendre la mer.

«Il y a une équipe mixte d'enquête qui est en place qui regroupe 8 corps de polices, dont la Sûreté du Québec (SQ), le SPVM, la GRC... Ces corps de police-là collaborent avec le service frontalier canadien pour faire des enquêtes par rapport au volet exportation», a détaillé la porte-parole de la SQ, Éloïse Cossette.

Bien que le tout soit coordonné par Interpol, la police municipale a un rôle à jouer.

«S'il n'y a pas d'élément d'enquête, le dossier va rester au niveau de la patrouille, mais on va l'alimenter dans une banque nationale dans un registre des véhicules volés. Par contre, s'il y a des éléments d'enquêtes, le dossier sera transféré aux enquêtes», a souligné le porte-parole de la Police de Trois-Rivières, Luc Mongrain. 75 véhicules ont été dérobés à Trois-Rivières en 2022, et ce nombre n'est pas près de diminuer.

«Si le F-150 vaut 80 000 [$] ici, mais dans le pays choisi, ils vont aller rechercher entre 180-190 000 dollars US. Dans ces pays-là, il y a un embargo. C'est limité le nombre de véhicules qu'ils peuvent importer et il y a des taxes qui sont appliquées», a ajouté M. Marcantonio.

Le F-150 de Michel Letarte est désormais la propriété de son assureur.

Desjardins nous a répondu que «tout dépend de l'état du véhicule et de sa valeur résiduelle, mais aussi de la collaboration des autorités locales. Généralement, nous allons tenter de rapatrier le véhicule pour le revendre ici. Sinon, si nous avons un partenaire de revente là où le véhicule est retrouvé, on pourrait tenter de le revendre sur place», a expliqué une porte-parole.

Difficile d'évaluer le nombre d'exportations de véhicules volés chaque année. Il ne faut pas oublier ceux qui se vendent également en pièces détachées.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.