/entertainment/music
Publicité

Fête nationale: Patrick Norman sur les plaines d’Abraham pour une dernière fois



Avant d’accrocher pour de bon sa guitare au terme de sa tournée d’adieu, Patrick Norman pourra chanter une dernière fois Quand on est en amour et La guitare de Jérémie sur les plaines d’Abraham, lors de la fête nationale.

• À lire aussi: Opéré au cœur, Patrick Norman se confie sur la mort, la scène et l’amour du public

• À lire aussi: Floride: les incontournables de Patrick Norman et sa dulcinée Nathalie Lord

• À lire aussi: Patrick Norman a subi avec succès une opération au cœur

L’artiste de 76 ans, qui a subi une intervention chirurgicale au cœur il y a à peine un mois, sera une des têtes d’affiche du grand spectacle du 23 juin, en compagnie notamment de Laurence Jalbert, Émile Bilodeau, Louis-Jean Cormier et plusieurs autres artistes.

Quelques artistes qui prendront part au spectacle de la fête nationale sur les plaines d'Abraham, le 23 juin. À l'avant, de gauche à droite: Laurence Jalbert, Simon Kearney, Marilyne Léonard, Patrick Norman, Émile Bilodeau et Kanen. À l'arrière, la porte-parole Léane Labrèche-Dor de même que Maxime et Guillaume Beauregard, du groupe Vulgaires Machins. Photo Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

«Ce gars-là a traversé les époques. Il est passé de quétaine à légende de la guitare. Je trouvais touchant de lui faire vivre pour une dernière fois les Plaines si c’est vraiment sa tournée d’adieu», dit la directrice artistique du spectacle, Karine Arsenault.

  • Écoutez le segment culturel d’Anaïs Guertin-Lacroix diffusé chaque jour en direct 6 h 35 sur QUB radio : 

Évidemment, Patrick Norman se réjouit de retrouver le public des plaines d’Abraham, lui qui a aussi participé au spectacle de la fête nationale dans la capitale en 2011 et 2015. «C’est le plus gros show auquel on peut participer», s’emporte-t-il.

Patrick Norman Photo Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

Des guitaristes qui l’admirent

Le vétéran sera bien entouré, ajoute Karine Arsenault. 

«Sur le show, nous avons plusieurs guitaristes émérites. Il y a Émile, Louis-Jean, Simon Kearney. Ces gars-là admirent tous le jeu de Patrick Norman, son picking. En plus, nous avons sa grande amie Laurence Jalbert. Tout est dans tout», signale la directrice artistique.

Patrick Norman l’a remarqué et est heureux de voir les jeunes. «Simon Kearney, il a fallu que j’aille lui parler, il joue tellement bien. Il a une vieille guitare, vintage, 12 cordes, Fender...»

Émile Bilodeau et Simon Kearney ont joué une chanson lors de la conférence de presse du dévoilement des artistes qui prendront part au spectacle du 23 juin, sur les plaines d’Abraham, à Québec. Photo Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

Plus de place aux Premières Nations

Le groupe punk Vulgaires Machins, qui jouera pendant une heure en première partie, Muzion, Kanen, Maten, Pierre Kwenders et Marilyne Léonard seront aussi de la fête. 

En incluant la présence de Scott-Pien Picard au spectacle à Montréal, ce sont trois artistes des Premières Nations qui joueront à la Fête nationale. L’an passé, ils étaient quatre. Une tendance semble s’installer.

«On ne coche pas des cases. On les invite parce qu’ils sont bons», affirme Karine Arsenault.

Peu importe les raisons, Kanen y voit une autre démonstration de la réconciliation entre les peuples. «Je sens vraiment une place qui se fait», dit-elle.

  • Le Grand spectacle de la Fête nationale à Québec, le 23 juin, s’amorcera à 19h avec la première partie de Vulgaires Machins. Le spectacle principal est prévu à 21h. Il sera télédiffusé en différé, à Télé-Québec, à 21h30.
  • Le discours patriotique sera lu et rédigé par la porte-parole 2023 de la fête nationale, Léane Labrèche-Dor.

Léane Labrèche-Dor Photo Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC







Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.