/news/politics
Navigation

Affaire SNC-Lavalin: le commissaire à l'éthique est de retour

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Le commissaire fédéral à l’éthique, qui enquête sur l’affaire SNC-Lavalin, a repris du service vendredi.

C’est ce qu’a indiqué son bureau dans un courriel relayé aux médias.

Le commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique, Mario Dion, s’était temporairement retiré de ses fonctions en mars pour des raisons de santé.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Ce dernier a dû s’absenter peu de temps après avoir ouvert une enquête sur les allégations d’ingérence politique du bureau du premier ministre dans un procès criminel visant la firme d’ingénierie et de construction SNC-Lavalin.

Cette dernière est accusée de fraude et de corruption pour avoir versé 48 millions $ en pots-de-vin à des responsables libyens dans le but d’obtenir des contrats gouvernementaux.

L’ex-ministre de la Justice Jody Wilson-Raybould allègue avoir subi des pressions indues et inappropriées de la part de Justin Trudeau et de son entourage afin qu’elle intervienne en faveur d’une entente à l’amiable avec l’entreprise montréalaise. Le premier ministre assure ne rien avoir à se reprocher.

Au moment de l’annonce du retrait temporaire du commissaire Dion, son bureau avait précisé que les démarches de l’enquête sur l’affaire SNC-Lavalin se poursuivaient malgré tout.