/lifestyle/techno
Navigation

Avec son jeu Super Mario Maker 2, Nintendo souhaite «inspirer» la relève

Entrevue exclusive avec Takashi Tezuka, producteur du jeu et artisan chez le géant japonais depuis les années 80.

Takashi Tezuka
Photo originale: Nintendo Takashi Tezuka

Coup d'oeil sur cet article

Avec cette suite du jeu à succès où les joueurs peuvent autant créer des niveaux de jeux Mario Bros. que jouer sur les créations d’autres joueurs, Nintendo veut autant amuser la galerie qu’inspirer des développeurs en herbe.  

Entrevue exclusive avec Takashi Tezuka, producteur du jeu et artisan chez le géant japonais depuis les années 80.   

Mario est maintenant une icône que Nintendo utilise à toutes les sauces. Mario est un héros, un plombier, mais aussi un pilote de voiture (Super Mario Kart), un joueur de tennis (Super Mario Teenis), un pugiliste (Super Smash Bros.) et même un designer de jeux vidéo (Super Mario Maker 1 et 2), par exemple.  

Est-ce qu’il y a des «limites» qui sont imposées au personnage lors de la création de jeux le mettant en vedette?  

Mario est un personnage adoré depuis des générations. On fait donc très attention lorsqu’on l’utilise pour ne pas heurter ses nombreux fans et les nombreux souvenirs qu’ils ont du personnage depuis des années.   

À l’interne, on tente de faire en sorte que Mario se contrôle d’une façon un peu différente de jeu en jeu pour innover, mais on tente également d’intégrer ses changements subtilement, sans être trop drastique.   

Pour Super Mario Maker 2, toutefois, on souhaitait que l’expérience — créer et jouer à différents niveaux — soit une expérience très ouverte. On s’est donc lancé avec une plus grande ouverture d’esprit [en ce qui concerne Mario].   

Mine de rien, la série Super Mario Maker initie les joueurs à la création d’un jeu vidéo. Peut-on également voir Super Mario Maker 2 comme un jeu éducatif introduisant les jeunes joueurs à certains métiers de l’industrie?   

On veut, tout d’abord, que tous les joueurs s’amusent dès qu’ils se lancent dans le jeu. On veut qu’ils s’amusent jouant aux créations des autres [NDLR: aussi à noter, Super Mario Maker 2 innove sur son prédesseur avec un mode «histoire» incluant, vous l’aurez deviné, des niveaux créés par les concepteurs du jeu].    

Ensuite, on espère que les gens iront jusqu’à se mettre à la création de niveaux. Tout le monde devrait avoir la chance de créer quelque chose.   

Jouons ensemble! Créons ensemble!   

Pour en apprendre plus sur le jeu, consultez la suite de cette entrevue sur pesesurstart.com.