/misc
Navigation

Blogues de Camil Bouchard

Camil Bouchard
Camil
Bouchard

La mauvaise foi de Philippe Couillard

Ministre de la Santé,Philippe Couillard imposait le respect avec sa superbe, son assurance, ses déclarations toujours bien dosées, souvent intelligentes et à peine teintées d'idéologie. Il y avait chez lui à cette époque une retenue qui en faisait un parlementaire crédible, et la plupart du temps, constructif et même affable avec ses adversaires. Depuis qu'il a accédé au poste de Premier ministre, il a laissé tomber son vernis de bienséance : il est devenu pugnace, hargneux, fait souvent preuve de mesquinerie et de malhonnêteté intellectuelle envers ses adversaires.

[Lire la suite]

J'appuie Lisée

Je suis indépendantiste et de gauche. Et dans cette course à la direction du Parti Québécois, j'appuie Lisée. J'appuie parce que dès le tout début de sa campagne, il a clairement affirmé ce que je souhaitais entendre depuis longtemps: l'urgence c'est d'abord de déloger les néolibéraux du pouvoir, parce que c'est depuis longtemps un progressiste d'une très grande constance, d'une grande rigueur et d'une très grande érudition, parce qu'il dit tout haut ce qu'une grande partie de la population pense tout bas en matière d'immigration et en matière culturelle et parce c'est lui, parmi les candidats, que les libéraux ont le plus à craindre.

[Lire la suite]

La révolution Hivon en santé

Véronique Hivon souhaite faire passer de 1,3% à 5% le budget de la santé consacré à la prévention. C'est un objectif nécessaire et louable mais difficilement atteignable tant et aussi longtemps que le même ministère sera appelé à remplir les deux missions de prévention et de traitement. Les soins, la maladie s’accapareront toujours les budgets au détriment de la prévention. Il nous faudrait un vrai Ministère de la santé et du bien-être dont le budget lui appartiendrait en propre et dont la mission serait exclusivement de l'ordre de la prévention, et un Ministère des soins et des services sociaux dont la mission serait exclusivement de l'ordre du traitement. Ce serait un signal fort à l'effet que la santé et le bien-être c'est bien autre chose que l'hôpital, l'urgence et les services de protection de la jeunesse.

[Lire la suite]

Loading