/qubradio
Navigation

Brocolis et viols: Jonathan Trudeau se choque relativement aux peines d'emprisonnement au pays

Alain Potvin, crime sexuel, palais jusitce
Photo Simon Clark Alain Potvin au moment de l’ouverture de son procès, en novembre 2013, au palais de justice de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Lors de son émission de vendredi après-midi à QUB radio, l’animateur Jonathan Trudeau s’est choqué concernant les peines de prison au Canada.

Rappelons que l’entreprise québécoise Produits Vegkiss fait face à trois chefs d’accusation pour avoir entre autres étiqueté comme «Produit du Canada» des brocolis provenant des États-Unis. Son directeur de production, Jean Otis, pourrait purger une peine d'emprisonnement pouvant atteindre 14 ans.

De l’autre côté, le pédophile Alain Potvin, qui a utilisé Audrey Beaulieu comme jouet sexuel durant sept ans alors qu’elle était adolescente, lui a «arraché une partie de sa vie, de son intimité, du respect de sa propre personne», a passé cinq ans derrière les barreaux, les deux tiers de sa peine, et ne semble pas avoir cheminé.

«Quatorze ans de prison pour avoir changé le sticker USA / Québec. Alain Potvin, lui qui a gâché la vie d’Audrey Beaulieu, il a eu sept ans, il a fait cinq ans, il n’a pas fait de progrès... On dit: «c’est pas grave», s’est insurgé l’animateur.

Jonathan Trudeau a poursuivi en mentionnant: «on as-tu un cristi de problème avec notre système de justice pareil».

ÉCOUTEZ l’intervention de Jonathan Trudeau sur QUB radio:

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions