/qubradio
Navigation

Cour suprême: «Québec devrait présenter son candidat», Yves-François Blanchet

Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois
PHOTO D'ARCHIVES Agence QMI, Joël Lemay Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois

Coup d'oeil sur cet article

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, estime que Québec devrait choisir le juge de la Cour suprême qui remplacera Clément Gascon, un des trois juges du Québec qui vient d’annoncer sa démission.

«Québec demande à juste titre, que ce soit fait à partir de [ses] recommandations [...] et le gouvernement fédéral choisira parmi ça», a-t-il affirmé en entrevue à Là-haut sur la colline à QUB radio.

«C'est déjà un compromis, de la part de Québec de dire "Ok vous pouvez avoir le choix final", alors que (...) ça devrait être le Québec qui ferait un choix de cette nature-là», a dit le chef bloquiste.

Le gouvernement Legault ne devrait-il pas proposer tout de suite, ouvertement, publiquement son candidat, a demandé l'animateur Antoine Robitaille? Ce que suggérait le constitutionnaliste Patrick Taillon , lundi au même micro.

Le gouvernement Legault pourrait en effet être «proactif», opine M. Blanchet tout en précisant ne rien vouloir dicter à Québec. 

«Le gouvernement Legault me semble avoir une marge de manoeuvre politique à l'heure actuelle qui lui permettrait d'être assez insistant quant à l'identité de qui pourrait remplir ce poste-là ou d'avoir une liste même assez réduite de qui pourrait remplir ce poste-là», a-t-il déclaré.

Il estime que le gouvernement Trudeau aurait tout intérêt à accepter le choix du Québec parce qu'il a «suffisamment de conflits avec» ce dernier actuellement.

«Ça donnerait au moins l'apparence de légitimité», maintient-il.  

Il affirme du reste que le processus de nomination des juges est entaché par la culture du «copinage» du Parti libéral du Canada.

«Le filtre partisan fait en sorte que le quart de juges nommés depuis 2016 sont des donateurs du Parti libéral [du Canada] pour un montant total de 300 mille $», a-t-il rappelé en citant l’article du Globe and Mail qui a dévoilé l’utilisation par le cabinet Trudeau d’un filtre partisan électronique , la «libéraliste», lors de la sélection des juges.         

  • ÉCOUTEZ l'entrevue avec Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois:   

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions