/lifestyle/techno
Navigation

[Critique] Téléphones Google Pixel 3a: l’essentiel pour 550$

[Critique] Téléphones Google Pixel 3a: l’essentiel pour 550$
Photo: Apple

Coup d'oeil sur cet article

En lançant les Pixel 3a et 3a XL, Google n’a pas voulu aller se frotter dans le haut de gamme encombré d’iPhone, de Galaxy S9 et S10 et autres super appareils high-tech à plus de 1 000$.  

En fait, avec quelques compromis bien choisis, le géant a su offrir un bel ensemble pour presque deux fois moins. 

Si vous avez absolument besoin de la recharge sans fil par induction, d’une fente pour carte microSD, de deux ou trois objectifs photo, d’un lecteur d’empreinte sous l’écran, d’un affichage complet sur toute la surface ou d’une imperméabilité intégrale, les nouveaux téléphones intelligents Pixel 3a et 3a XL ne sont pas pour vous. 

Pour les autres, continuez la lecture. 

Les téléphones intelligents Pixel 3a et 3a XL sont légers et minces, moins glissants en main que les modèles avec coque en verre, complets et dotés de belles capacités photo et vidéo. 

Il y a même une sortie audio 3.5 mm pour casque filaire sur le dessus. 

On se croirait presque avec un téléphone d’il y a 3 ou 4 ans. 

Parlant de la coque des Pixel, le fabricant a choisi un matériau fini mat qui ressemble à du verre, le polycarbonate, un plastique à base de polymères. 

En deux mots, ça résiste à presque tout, sauf aux hydrocarbures. 

Bon là où il le faut: en photo! 

Comme pour tous les téléphones intelligents, il n’y a rien à dire sur la fonction... téléphone. 

La fonction qui prime depuis des années et qui sépare le bon grain de l’ivraie, c’est – vous l’aurez deviné – l’appareil-photo et vidéo. 

Le Pixel 3a n’a qu’un seul objectif au dos et l’habituel capteur côté écran. 

Et ce Pixel ne renie pas son nom! 

Il produit de superbes photos jusqu’au maximum de sa résolution, 12 mégapixels. 

Pour atteindre pareil résultat photo, il y a une très importante compensation logicielle pour parer les carences physiques (de luminosité) de si petits objectifs. 

C’est très visible avec la gestion des couleurs en mode automatique qui cherche à obtenir le meilleur équilibre des blancs. 

Pour tout avouer, ma première expérience photo avec cet appareil – pardon, téléphone – fut plutôt contrariante. 

Pourquoi? 

Parce que j’avais ouvert la fonction photo dans une pièce toute blanche faite de tuiles luisantes. 

Bref, la balance automatique des blancs hésitait et virait au jaune. Il suffisait de pointer ailleurs et tout rentrait dans l’ordre. 

Par contre, le Pixel 3a se rattrape joliment en mode nuit, grâce aux calculs logiciels, même vis-à-vis d’appareils haut de gamme. 

Les résultats ne sont pas parfaits, évidemment, mais surprenants d’efficacité. 

Écrans 5,6 et 6,0 pouces 

Rien à dire quant à l’affichage haute définition qui n’a rien à envier des appareils plus chers. 

Que vous preniez le modèle 3a de 5,6 po ou le grand 3a XL de 6 po, ils offrent tous deux pratiquement la même résolution, respectivement 2220x1080 et 2160x1080 pixels. 

Donc léger avantage au premier. 

Seul écueil, la luminosité en plein jour qui manque de puissance. 

Sous le capot, tous les appareils disposent des mêmes 4 Go de mémoire vive et 64 Go de stockage, sans doute là aussi pour des questions de simplification de production. 

Pour le processeur, Google fait appel à Qualcomm et à son Snapdragon 670. Pas un foudre de guerre comme la puce 855 des modèles plus chers, mais assez rapide pour démarrer rapidement et réagir sur demande au doigt et à l’œil. 

Et comme c’est un pur produit Google, la société y a installé la plus récente version d’Android, la version Pie 9.0 et en a profité pour lancer de nouvelles fonctions comme les directions de marche sur Maps en réalité augmentée. 

Couleurs 

Pour marquer la sobriété du téléphone – et peut-être pour réduire les coûts de fabrication –, Google n’a prévu que trois couleurs: franchement blanc, simplement noir et plutôt violet. 

Si cette dernière teinte vous semble plutôt blanc cassé, sachez qu’il est vraiment plutôt violet, il suffit de le juxtaposer à d’autres surfaces violettes pour s’en rendre compte. 

Prix 

Enfin, derniers critères pour passer dans le giron Google, savoir tirer le meilleur du système Android tout en sachant préserver confidentialité et vie privée d’un géant informatique qui veut tout savoir sur vous. 

Comme pour tout produit qui m’intéresse dans cette page, je compare les prix américain et canadien. 

Vendu 400$ US au sud de la frontière, le prix de 549$ demandé de ce côté-ci pour le Pixel 3a déverrouillé s’aligne sur le taux de change de nos cartes de crédit. 

Le 3a XL 6 po se détaille quant à lui 649$.