/qubradio
Navigation

Laïcité: «Un projet de loi inutile», selon Russell Copeman de l'ACSAQ

Russell Copeman, Directeur général de l’association des commissions scolaires anglophones du Québec
PHOTO D'ARCHIVES PHILIPPE-OLIVIER CONTANT/AGENCE QMI Russell Copeman, Directeur général de l’association des commissions scolaires anglophones du Québec

Coup d'oeil sur cet article

 Le nouveau projet de loi sur la laïcité du gouvernement caquiste soulève les critiques et l'opposition des écoles anglophones du Québec.  

 En entrevue à l'émission Là-haut sur la colline à QUB radio, le directeur général de l'Association des commissions scolaires anglophones du Québec (ACSAQ), Russell Copeman, a déclaré que le projet de loi est inutile et risque de semer la discorde.      

 «Normalement, lorsqu'on invoque la clause nonobstant, il faut que le problème soit répandu, pressant et majeur», explique M. Copeman, qui a été député libéral à Québec et maire de l'arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal.     

«Nous ne croyons pas que le port de symboles religieux dans les écoles publiques est un problème important, pressant et majeur», a-t-il poursuivi.    

 M. Copeman estime que la loi envoie un mauvais signal à la population. «Les valeurs véhiculées par les commissions scolaires anglophones sont des valeurs d'ouverture, de tolérance et de compréhension mutuelle, et nous ne croyons pas que ce projet de loi reflète ces valeurs-là», a-t-il affirmé.

 Russell Copeman souligne que la loi suggérée peut empêcher une commission scolaire d'embaucher un enseignant qualifié qui porte le turban ou même une petite croix dans le cou.
«Pour cette raison, je pense qu'il y a au moins deux commissions scolaires qui ne vont pas appliquer la loi», a-t-il lancé.

Par ailleurs, il estime que le retrait du crucifix au Salon bleu est une bonne décision des troupes caquistes.

 ÉCOUTEZ l'entrevue de Russell Copeman:  

 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions