/world/europe
Navigation

Des eurodéputés soutiennent l’idée d’un report du Brexit

Des eurodéputés soutiennent l’idée d’un report du Brexit
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Une centaine de députés européens se sont dits prêts à soutenir une éventuelle demande de Londres de faire une pause dans le processus du Brexit, dans un courrier destiné aux Britanniques et publié lundi à l’occasion d’une session du Parlement.  

«Si le Royaume-Uni devait décider de retirer la lettre concernant l’article 50 [du Traité de l’UE qui régit le départ d’un État membre], reçue par le président du Conseil européen, alors, nous, membres du Parlement européen, le soutiendrons», écrivent les eurodéputés réunis en session à Strasbourg.  

Theresa May a exclu une nouvelle fois mardi un report de la date du Brexit fixée au 29 mars.  

La Chambre des Communes doit voter mardi soir sur un accord négocié de haute lutte avec l’Union européenne par la première ministre Theresa May, mais vilipendé tant par les Brexiters que par les europhiles. Une possible défaite de Mme May au Parlement britannique et une éventuelle sortie de l’UE sans accord d’ici le 29 mars ont relancé les spéculations sur une demande de Londres d’une pause dans le processus.  

En décembre, la Cour européenne de justice de l’Union européenne avait estimé que le Royaume-Uni pouvait seul décider de renoncer à quitter l’UE. En revanche, un délai dans le processus ne pourrait être accordé qu’avec l’aval unanime des 27 de l’UE.  

Selon une source diplomatique, «une extension après le 29 mars est possible, mais pas au-delà du 30 juin, car le nouveau Parlement européen sera constitué». Cela compliquerait toutefois la tenue des élections européennes, qui se dérouleront entre le 23 et le 26 mai.  

«Ce serait une situation curieuse, parce qu’il y aurait des eurodéputés britanniques élus pour une courte période qui occuperaient des sièges provisoirement» avant de les céder au moment du départ effectif du Royaume-Uni, précise-t-on de même source diplomatique.  

«Partir sans un accord serait un désastre pour tous les partis impliqués, aussi bien pour les citoyens britanniques que les citoyens européens», écrivent les eurodéputés signataires du courrier, dont le président du groupe de l’Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates (S&D), Udo Bullman, et l’écologiste belge Philippe Lambert.  

«Toute décision britannique de rester dans l’Union européenne serait chaleureusement accueillie», poursuit la lettre diffusée notamment par l’élue écologiste allemande Terry Reintke.  

«Le Brexit nous affaiblira tous. Nous voulons que vous restiez», conclut le texte.