/world/africa
Navigation

Des policiers pour escorter les ambulances et les pompiers à Johannesburg

SAFRICA-POLITICS-MANDELA-HEALTH-HOME
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Johannesburg | La police va escorter les ambulances et les pompiers lors de leurs interventions de nuit dans les quartiers difficiles de la capitale économique sud-africaine Johannesburg à la suite d’attaques visant les services d’urgence, ont annoncé mercredi les autorités.  

«La ville de Johannesburg note avec inquiétude une augmentation du nombre d’agressions (...) visant des équipes qui répondent à des appels d’urgence», a déclaré un responsable de la police de Johannesburg, David Tembe.  

«La semaine dernière, les services d’urgence ont enregistré trois incidents, et depuis le début de l’année 10», a ajouté M. Tembe lors d’une conférence de presse.  

La police va donc assurer leur protection «entre 22 h et 6 h» dans les quartiers «chauds» de la mégapole, a-t-il précisé. «On est déterminé à ce que ces choses ne se reproduisent pas.»  

Samedi, des ambulanciers sont intervenus pour soigner une personne victime d’un lynchage populaire dans la banlieue de Cosmo City, dans le nord de Johannesburg, mais une fois sur place, la foule a pris à partie le personnel médical.  

«L’équipe a été traumatisée», a expliqué la municipalité de Johannesburg dans un communiqué.   

La semaine précédente, une toute nouvelle ambulance a été endommagée lors d’un autre incident.  

Les mesures de sécurité annoncées mercredi s’ajoutent aux cours d’autodéfense suivis par les ambulanciers, déjà équipés de gaz anti-agression, a précisé la municipalité.  

La ville du Cap (sud-ouest) a introduit des escortes policières dès 2017 pour dissuader les agresseurs des véhicules et personnels d’urgence.  

L’Afrique du Sud est gangrenée par une forte criminalité.