/news/transports
Navigation

Encore une annulation pour la traverse entre Matane et la Côte-Nord

Coup d'oeil sur cet article

Pour une deuxième journée de suite, toutes les traversées ont été annulées mercredi entre Matane et la Côte-Nord. 

Depuis sa mise en service le 1er juin dernier, seulement quatre jours de traversées se sont déroulés sans annulation. 

Le navire de remplacement «Félix-Antoine-Savard» n'est pas véritablement en mesure d'offrir un service adéquat à la population, en raison des restrictions de navigation imposées par Transport Canada, lesquelles font en sorte que le traversier doit rester à quai lorsque des vagues dépassent 1,5 mètre. 

Les passagers piétons peuvent toujours utiliser la traverse aérienne et les automobilistes ont d’autres options, dont la traverse Rimouski-Forestville et celle de Trois-Pistoles-Les-Escoumins. 

Cependant, les camionneurs ne peuvent emprunter ces deux navires puisque les camions ne sont pas acceptés sur ces traversiers. Ils doivent absolument se rendre à Rivière-du-Loup et traverser jusqu’à Saint-Siméon. 

Au mois de mai dernier, on notait une augmentation du trafic lourd de 37 % sur la traverse Rivière-du-Loup/Saint-Siméon, une situation directement attribuable aux déboires du service de traversier de Matane. 

Par contre, cette hausse marquée de l’achalandage a aussi des impacts sur les automobilistes. Selon le porte-parole de la Traverse Rivière-du-Loup/Saint-Siméon Marc Larouche, «l’augmentation cause d’autres problématiques puisque l’espace sur le pont n’est pas exponentiel et un camion-remorque peut prendre la place de deux, voire cinq voitures, donc comme on a plus de trafic lourd ça arrive qu’on ait dû laisser des gens sur le quai».