/qubradio
Navigation

«Il ne faut pas confondre islamophobie et laïcité» – Charly Bouchara

«Il ne faut pas confondre islamophobie et laïcité» – Charly Bouchara

Coup d'oeil sur cet article

La déclaration du premier ministre du Québec François Legault suivant laquelle il n’y aurait pas d’islamophobie au Québec a suscité de nombreuses réactions.  

• À lire aussi: Islamophobie: l’arrestation d’un «troll» démontre que François Legault a tort, selon les libéraux

• À lire aussi: «Il n’y a pas d’islamophobie au Québec», dit François Legault

Lors d’un entretien avec Sophie Durocher à l’émission On n'est pas obligé d’être d’accord sur QUB radio, le traducteur et parolier algérien Charly Bouchara a apporté des précisions dans le débat qui fait rage depuis 24 heures.  

«Ce concept d’islamophobie, ce sont les islamistes, et souvent des gens d’une gauche que je qualifie de régressive, qui ont fini par l’imposer pour exprimer ce qui est en fait du racisme. Souvent, ils veulent parler de racisme anti-arabe, antimusulman, et on a mis tout ça dans le concept d’islamophobie», a précisé M. Bouchara.  

«Il y a beaucoup de musulmans qui ne sont pas musulmans au sens religieux du terme», a-t-il ajouté.

M. Bouchara soutient également qu’il ne faut pas confondre «islamophobie» et «laïcité».  

«Il y a un autre amalgame qui m’énerve beaucoup, c’est celui entre “islamophobie” et “laïcité”. On peut très bien être militant laïque en étant pour l’interdiction des signes religieux, puisqu’on parle de signes convictionnels pour l’ensemble des religions. Mais dès qu’on parle de laïcité, on nous met le voile dans la face, c’est le cas de le dire.»    

  • Écoutez l’entretien complet, ici:   

 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions