/sports/soccer
Navigation

Impressionnante manifestation au domicile des Whitecaps

Impressionnante manifestation au domicile des Whitecaps
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

De nombreux partisans des Whitecaps de Vancouver ont quitté l’enceinte du B.C. Place à la 35e minute de jeu de l’affrontement contre le Los Angeles FC, mercredi soir.

Le geste avait pour but de dénoncer la gestion des allégations d’abus et d’inconduite d’un entraîneur à l’égard de joueuses ayant évolué pour l’équipe féminine des Whitecaps en 2008 ainsi que pour la formation nationale de soccer des moins de 20 ans. 

Planifiée par un groupe de spectateurs installé dans la section sud du stade, la manifestation a pris de l’ampleur lorsque des partisans des quatre coins de l’amphithéâtre ont quitté leurs sièges en guise de solidarité, a rapporté le quotidien vancouvérois «The Province». Les manifestants se sont retrouvés dans les couloirs du stade pour regarder le match sur les téléviseurs. 

Les témoignages et allégations d’anciennes joueuses victimes d’abus ont soulevé un torrent de critiques à l’égard de l’organisation des Whitecaps et de l’Association canadienne de soccer ces dernières semaines. 

À la suite de révélations douloureuses de l’ancienne joueuse Ciara McCormack sur un blogue, un groupe de 14 joueuses issues des deux formations a réclamé haut et fort une enquête indépendante. Les allégations font état de nombreuses formes d’inconduite de la part d’un ancien entraîneur, Bob Birarda, passant de l’intimidation au harcèlement et à des comportements sexuellement inappropriés. 

L’entraîneur visé par les allégations a été suspendu par sa formation actuelle, une équipe de joueuses de moins de 17 ans qui évolue dans la B.C. Premier League. 

L’histoire a été traitée par plusieurs médias à portée nationale et internationale, dont le réseau CBC ainsi que les journaux «The Guardian» et «Daily Telegraph». 

Les Whitecaps ont finalement publié un communiqué mercredi pour annoncer qu’une enquête indépendante sera menée par une troisième partie.