/sports
Navigation

IRONMAN 70,3 : une cycliste a perdu la vie

Coup d'oeil sur cet article

La tenue de la huitième édition du Subaru IRONMAN 70,3 de Mont-Tremblant a été assombrie par le décès d’une participante, dimanche.

Une femme de 46 ans était en train de gravir une pente, vers la fin de l'épreuve de vélo, lorsque l’événement s'est produit.

«Selon des témoins, elle était très blême et semblait mal en point. Elle a complètement dévié de sa voie pour aller heurter un camion de l'événement qui s'affairait à ramasser des panneaux de signalisation et qui circulait à très basse vitesse», a résumé l'agent Éric Cadotte, porte-parole pour le Service de police de la Ville de Mont-Tremblant.

Il était encore trop tôt, mardi, pour connaître la cause exacte du décès de la cycliste, notamment à savoir si elle a succombé en raison d'un malaise ou de l'impact avec le véhicule. Une autopsie doit être pratiquée sur le corps de la victime dans les jours à venir.

Aucun élément criminel ou infraction à la circulation n'est responsable de sa mort, a tenu à souligner l'agent Cadotte.

Les organisateurs de l’événement ont par ailleurs réagi par l’entremise des médias sociaux à la suite de l’accident.

«Nous sommes profondément attristés de confirmer le décès d’un athlète, peut-on lire. Nous offrons nos plus sincères condoléances à sa famille et ses proches, à qui nous continuons d’offrir notre soutien. Nous collaborons avec les autorités locales et poursuivons nos efforts pour offrir un environnement de course sécuritaire à tous nos athlètes. Par respect pour l’intimité de la famille, nous n’émettrons pas d’autre commentaire.»