/lifestyle/techno
Navigation

L’assistant vocal : la nouvelle voix des aînés

TECHNO

Senior couple with tablet at home
rh2010 - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

En association avec   

 

On pourrait croire que les assistants vocaux sont destinés aux adeptes de technologies. Erreur ! Pas besoin d’être jeune et dans le vent pour profiter des superpouvoirs des assistants vocaux. En fait, les personnes âgées ont tout intérêt à se laisser aider par les assistants vocaux.   

  

Parler pour parler    

Grâce aux progrès de la médecine, l’espérance de vie – 78 ans pour les hommes; 85 ans pour les femmes – , s’allonge un peu plus chaque année. En aidant les aînés à faire face aux changements physiques, mentaux et sociaux liés à la vieillesse, les assistants vocaux ouvrent de nouveaux horizons en matière d’autonomie, de confort et de sécurité.     

  

  

Senior couple with tablet at home
VAKSMANV - stock.adobe.com

  

  

Répondre à l’isolement    

De plus en plus, la reconnaissance vocale, activée grâce à un haut-parleur à domicile, est une réponse concrète à la question de l’isolement. Se faire raconter des blagues ou lire les nouvelles, demander la météo ou le score de la veille de son équipe sportive préférée, ou encore jouer à des jeux sont autant de services offerts parmi les fonctionnalités. Même virtuel, ce formidable outil qu’est l’assistant vocal génère des interactions stimulantes et peut contribuer à chasser un moment de solitude !      

  

Senior couple with tablet at home
W PRODUCTION - stock.adobe.com

  

Faciliter la journée    

Chaque maison connectée est aussi un ajout à la qualité de vie : allumer la télé, changer de poste ou modifier la température d’une pièce, simplement en parlant, sans avoir à se déplacer : cela peut être inestimable. Pensons aux personnes à mobilité réduite, souffrant d’arthrose ou encore de troubles de la vision.     

  

Le potentiel actuel des routines programmées se manifeste partout. Dès le réveil, si vous dites, par exemple, « Bonjour Alexa » au haut-parleur Echo (Amazon), une programmation personnalisée peut s’activer pour allumer la lumière de la chambre, démarrer un bulletin météo, puis communiquer les éléments inscrits à votre agenda. Et tandis que la cafetière se met en marche, Alexa ajoute « N’oubliez pas vos médicaments ! » ou vous rappelle de faire tel exercice, avant de souligner l’anniversaire d’un proche. De quoi se lever du bon pied, sans bouger le petit doigt !    

  

  

Senior couple with tablet at home
Pixel-Shot - stock.adobe.com

  

Deux mémoires pour le prix d’une     

La mémoire vous joue des tours ? L’assistant virtuel, jamais ! L’assistant vocal propose d’ailleurs des jeux destinés à faire travailler la mémoire, en plus de connaître – par cœur et tout le temps – , tous les numéros de téléphone de vos contacts. Et il est toujours prêt à agir vite, même quand on lui demande d’« Appeler un taxi » ! Certaines fonctionnalités permettent même de retrouver ces fameuses clés égarées !    

  

Senior couple with tablet at home
pololia - stock.adobe.com

  

Une voix de sécurité     

L’assistant vocal répond aussi à des enjeux en matière de sécurité personnelle. Le LifePod vous permet notamment de vérifier si tout va bien en lançant des conversations, selon des horaires prédéfinis. Si la personne n’y répond pas, un texto est automatiquement transmis à un membre de la famille. Même principe pour la fonctionnalité Ask My Buddy (Amazon Echo, Google Home et Microsoft Cortana), qui envoie, en cas de pépin, une alerte à une ou à plusieurs personnes sélectionnées.     

  

Présence permanente et constante, soutien en cas de problèmes, à la fois téléphone, télécommande et aide domestique (attention, il ne fait pas le ménage !), l’assistant vocal encourage un mode de vie plus actif pour les aînés. Ainsi, la technologie de la voix, bien qu’encore jeune, plaît déjà aux moins jeunes !