/news/provincial
Navigation

Le financement bouclé «d’une journée à l’autre»

Régis Labeaume attend toujours une confirmation officielle d’Ottawa

Le financement bouclé «d’une journée à l’autre»
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Une annonce officielle pour boucler le financement du projet de tramway et trambus évalué à 3,3 milliards $ est imminente, a confirmé le maire de Québec, mardi, impatient de régler le dossier avant la pause estivale.

Même s’il ne s’agit plus que d’une simple formalité aux yeux de plusieurs, Régis Labeaume attend toujours une lettre du gouvernement fédéral avant de crier victoire.

Une conférence de presse impliquant tous les paliers de gouvernement devrait avoir lieu « d’une journée à l’autre », a fait savoir le maire en mêlée de presse et lors de la dernière séance du conseil de ville avant les vacances.

La semaine dernière, malgré la conclusion d’une entente de principe entre le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal – qui a accepté de céder 800 M$ à la Ville de Québec dans les enveloppes fédérales dédiées aux projets de transport collectif – le maire Labeaume avait fait preuve de retenue. Il disait attendre toujours une « confirmation » d’Ottawa.

Depuis, M. Labeaume a obtenu une lettre de la mairesse de Montréal Valérie Plante et celle du président du Conseil du trésor Christian Dubé.

Ne manque plus que celle du ministre fédéral de l’Infrastructure François-Philippe Champagne.

« On travaille sur une annonce. Il faut que tout le monde confirme. C’est un peu compliqué légalement. On devrait l’annoncer d’une journée à l’autre. »

La Ville de Québec, le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada devraient convoquer la presse, dans les prochains jours, pour confirmer le financement du projet de réseau structurant évalué à 3,3 G$.
Illustration courtoisie, Ville de Québec
La Ville de Québec, le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada devraient convoquer la presse, dans les prochains jours, pour confirmer le financement du projet de réseau structurant évalué à 3,3 G$.

Labeaume invité à Montréal

Le maire de Québec a encensé Mme Plante qui a été « impeccable » avec lui en l’informant au fur et à mesure de ses discussions avec le Conseil du trésor.

M. Labeaume dit avoir bel et bien été invité à Montréal la semaine dernière pour le point de presse, mais il a décliné l’invitation, a-t-il relaté.

« J’ai décidé de ne pas y aller. C’était le moment de Mme Plante avec sa ligne rose, elle a fait un gros gain là-dedans. »

Critiqués sévèrement mardi soir par l’opposition pour l’« échec lamentable » des récentes soirées d’information sur le projet de réseau structurant, le maire Labeaume et le président du RTC Rémy Normand ont défendu leur bilan.

Les deux ont insisté sur l’importance de maintenir le dialogue avec la population, même s’ils conviennent qu’il est impossible à ce stade-ci d’avoir des réponses à toutes les questions.

M. Normand a ensuite reproché à l’opposition d’avoir soufflé des questions aux citoyens pour faire « dérailler » les consultations.

Le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin, a ridiculisé ses accusations de sabotage. « Franchement... », a-t-il rétorqué.

Manque d’énergie

Le maire, qui est toujours en convalescence à la suite de son opération pour le cancer de la prostate, a écourté sa présence à l’hôtel de ville en soirée.

En mêlée de presse, plus tôt, il avait reconnu manquer d’énergie. « Ça va prendre l’été. C’est normal [...] Pour le reste, ça va très bien », avait-il confié.

Échanges sur le tramway mardi soir

« Son projet de tramway n’est pas prêt. Les séances de consultations ont été un échec lamentable. Il y a tellement de questions sans réponses. »

– Jean-François Gosselin, chef de l’opposition


« C’est bien mal connaître les exigences [du gouvernement] de dire que celui-ci nous donne un chèque en blanc pour réaliser notre projet [...] Aucune étape n’a été sautée. »

– Rémy Normand, président du RTC


« Moi, ça fait deux-trois mois que je ne suis pas venu ici [au conseil municipal]. Le dossier a évolué, il y a eu une loi votée par l’Assemblée nationale, le financement est réglé. Mais il y a une chose qui n’a pas évolué : ce que j’entends ce soir, c’est exactement ce que j’entendais il y a trois mois. Copié-collé. Les rédacteurs de discours [de l’opposition] n’ont pas travaillé fort. »

– Régis Labeaume, maire de Québec