/news/politics
Navigation

Parallèle entre Legault et Hitler: le gouvernement dénonce des propos «injurieux» de Luc Lavoie

Luc Lavoie
Photo Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

Le cabinet de François Legault a dénoncé des «propos inacceptables et injurieux» tenus par l’analyste politique Luc Lavoie dans l’émission «Drainville PM», diffusée sur les ondes de certaines stations du réseau Cogeco Média, jeudi.  

«Jeudi après-midi, quelques heures après le dépôt du projet de loi 21 sur la laïcité de l’État, Luc Lavoie a fait un dangereux parallèle entre l’élection d’Adolf Hitler et celle de François Legault, allant même jusqu’à comparer la plateforme électorale de la CAQ avec le manifeste «Mein Kampf» d’Adolf Hitler», a déclaré le bureau du premier ministre du Québec par voie de communiqué.    

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

À la suite de cette déclaration, le gouvernement du Québec a exigé des excuses «dans les plus brefs délais».    

Quelques minutes plus tard, le 98,5 FM a réagi dans une publication Facebook en mentionnant que «certaines personnes ont pu mal interpréter des propos» du chroniqueur Luc Lavoie.    

«Je suis peiné qu’on dise que j’ai comparé François Legault à Hitler, ce qui n’était évidemment aucunement le cas, a indiqué l’analyste dans cette déclaration. Les deux n’ont rien en commun d’aucune façon. J’ai mentionné le fait que M. Legault comme Hitler avait été élu. Exprimant le point de vue que le fait qu’un gouvernement soit élu ne lui donne pas tous les droits. Je suis désolé que certains aient fait un amalgame qui ne m'a jamais traversé l’esprit. Le nom d’Adolf Hitler est toxique et je ne l’utiliserai plus.»    

De son côté, la direction du 98,5 FM s’est dite «désolée si les propos de son chroniqueur Luc Lavoie ont pu choquer certains auditeurs».