/qubradio
Navigation

Le PLQ se porte mieux, selon sa nouvelle DG Véronyque Tremblay

Véronyque Tremblay
Photo d'archives, Simon Clark Véronyque Tremblay

Coup d'oeil sur cet article

La nouvelle directrice générale du Parti libéral Véronyque Tremblay affirme que son parti commence déjà à se relever de sa défaite historique des dernières élections.  

En entrevue à Là-haut sur la colline à QUB radio, celle qui a été députée de Chauveau de 2015 à 2018 a expliqué que la campagne au leadership de son parti était en train de stimuler les militants, et que le nombre de membres était en hausse.    

«On le sent sur le terrain parce que le membership va bien. Je ne vous cacherai pas que le fait qu'il y ait une campagne au leadership stimule le membership», a-t-elle soutenu sans étayer ses dires. Le nombre de membres d’un parti, c’est une information rarement divulguée a-t-elle argué.    

La nouvelle directrice générale remplace Sylvain Langis.     

Elle a elle-même perdu son siège lors des dernières élections, une dernière qu’elle explique par un «goût très fort de changement» chez les Québécois.    

Quel changement? «Ce n'est pas clair pourquoi les gens voulaient un tel changement» estime-t-elle. «Je n'avais pas ressenti l'effondrement sur le terrain dans le comté de Chaveau.»    

Cet «effondrement» a fait baisser l'appui des francophones pour le Parti libéral à un niveau historiquement bas de 10 pour cent selon certains sondages.     

«N'empêche que le parti a quand même obtenu un million de votes et que le parti libéral est encore très présent», a-t-elle rétorqué.    

Malgré une réunion des présidents de circonscriptions particulièrement houleuse en février, et la démission du président du parti , Antoine Atallah, au début du mois de mars, la nouvelle directrice générale et organisatrice en chef, affirme que son parti se porte de mieux en mieux.    

«C'est normal qu'il y ait des discussions animées. C'est sain des bonnes discussions dans un même parti et dans une même famille. C'est très sain», a-t-elle expliqué en lançant un grand éclat de rire.    

À ses dires, le nombre de militants est en hausse, et les inscriptions au Conseil général qui aura lieu les 4 et 5 mai prochain vont bien. «Les gens ont bien hâte et veulent s'impliquer».    

Elle a refusé de dire si elle était en faveur d’une course hâtive ou lointaine, soutenant que ce sera aux membres de trancher.     

La nouvelle directrice générale du PLQ nous explique aussi enfin pourquoi... il y a un Y dans son prénom!      

  • ÉCOUTEZ Véronyque Tremblay, la nouvelle directrice du PLQ, à QUB radio:            

 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions