/finance
Navigation

Le Québec reste l’endroit le plus syndiqué en Amérique du Nord

québec drapeau
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Malgré un taux de syndicalisation en baisse depuis dix ans, le Québec demeure l’endroit le plus syndiqué en Amérique du Nord, selon l’Institut de la statistique du Québec. 

Le taux de présence syndical est passé de 39,3 % en 2008 à 38,4 % en 2018 dans la province. Cette baisse est attribuée par la plus forte croissance de l’emploi non syndiqué, ainsi que d’une baisse du nombre de syndiqués dans le privé (-11 500). 

Le nombre total de syndiqués a toutefois augmenté de 111 000 de 2008 à 2018, grâce au secteur public. 

Taux de syndicalisation supérieur 

Le taux de syndicalisation demeure beaucoup plus élevé au Québec qu’ailleurs au Canada. L’Ontario (26,3 %), la Colombie-Britannique (29,1 %) et l’Alberta (24,5 %) ont notamment des proportions d'employés syndiqués beaucoup moins élevées, selon l’Institut de la statistique. 

Au sud de la frontière, les États américains les plus syndiqués sont sous la barre du 25 % de taux de syndicalisation. La plupart ont des proportions de moins de 15 %. 

Femmes 

Au Québec, les femmes sont plus syndiquées que les hommes, et ce depuis 2016. L’an dernier, 39 % des Québécoises salariées étaient syndiquées, contre 37,8 % des hommes. Le taux de syndicalisation a reculé chez ces derniers puisqu’il était d’environ 40 % en 2008.