/world/middleeast
Navigation

L’Iran met en garde Trump contre l’«illusion» d’une «guerre courte»

L’Iran met en garde Trump contre l’«illusion» d’une «guerre courte»
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Téhéran | Téhéran a mis en garde jeudi contre les «idées fausses» du président américain Donald Trump qui a évoqué la veille la possibilité d’une «guerre courte» des États-Unis contre l’Iran.  

L’idée d’une «"guerre courte" avec l’Iran est une illusion», a écrit le ministre des Affaires étrangères iranien, Mohammad Javad Zarif, sur Twitter.  

Reprenant ou faisant allusion à des propos récents de M. Trump qui selon lui «menacent la paix », M. Zarif a publié sur son compte une série de cinq aphorismes.  

«Les sanctions ne sont pas une solution alternative à la guerre, elles SONT une guerre», écrit-il ainsi, «“Oblitération” = génocide = crime de guerre». «Celui qui commence une guerren’est pas celui qui la finit» et «on ne peut pas à la fois négocier et menacer».  

La crise au long cours qui caractérise depuis 40 ans les relations entre les États-Unis et la République islamique connaît depuis environ deux mois un nouvel accès de fièvre sur fondd’escalade dans la région du Golfe, et plus particulièrement depuis que l’Iran a abattu un drone américain le 20 juin.  

Dans ces circonstances ultratendues faisant craindre un embrasement, Donald Trump a évoqué mercredi la possibilité d’une guerre courte contre Téhéran, potentiellement dévastatrice selonlui.  

«Nous sommes dans une position très forte, et ça ne durerait pas très longtemps, je peux vous le dire», a-t-il assuré. «Et je ne parle pas de troupes au sol».