/qubradio
Navigation

Messmer n’utilise pas l’hypnose dans la vraie vie

Messmer n’utilise pas l’hypnose dans la vraie vie
DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QU

Coup d'oeil sur cet article

À l’émission J’appelle mon avocat de QUB radio, Messmer a expliqué les similitudes qui existent entre le travail d’un avocat et celui d’un hypnotiseur, mais il a assuré que son «pouvoir» ne lui servait jamais dans la «vraie vie».

«Des gens me disent: “tu dois avoir un bon taux d’intérêt, tu hypnotises ton banquier”», a relaté le célèbre hypnotiseur. Il est plutôt conscient des répercussions négatives que cela pourrait avoir s’il osait le faire.

«J’ai commencé avec l’hypnose de thérapie, avec un livre que mon grand-père avait acheté dans les années 1930», a-t-il dit.
Il est persuadé que la profession l’a choisi. «Même si j’ai voulu laisser l’hypnose, la force du subconscient, ça m’a toujours ramené à ça et c’est ça, l’hypnose, c’est de s’adresser au subconscient. On rentre dans le subconscient de la personne et on pose les questions au subconscient. C’est un peu l’équivalent, aussi, de quand tu es dans la lune: l’information rentre, mais ton état est altéré», a-t-il expliqué.   

  • RÉÉCOUTEZ MESSMER À J’APPELLE MON AVOCAT:   


  

L’animateur, Me François-David Bernier, a dit à Messmer qu’en tant qu’avocat, il comprenait l’importance de «cogner plusieurs fois sur le même clou» afin d’entrer dans la tête des gens et de les persuader.

Selon lui, «tous ceux qui travaillent dans la vente ont des techniques similaires» lorsqu’ils parlent et disent à plusieurs reprises l’élément précis qui viendra capter l’attention du consommateur et l’inciter à acheter.   

  • RÉÉCOUTEZ L’ÉMISSION J’APPELLE MON AVOCAT:   

 

<div class="secondaryobject secondaryobjectcss" referenceno="b548926f-83b7-4d31-adb0-b53df3e73b29" type="Embedded" title="Type : Embedded name : j" appelle="" mon="" avocat'="">

 

 

 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions