/entertainment/movies
Navigation

Nominations aux prix Écrans canadiens: le Québec vole la vedette

Les films québécois dominent les nominations au Gala des Écrans canadiens

Théodore Pellerin et Jean-Simon Leduc dans le drame <i>Chien de garde</i>.
Photo courtoisie Théodore Pellerin et Jean-Simon Leduc dans le drame Chien de garde.

Coup d'oeil sur cet article

Le cinéma québécois impose sa loi en vue de la prochaine cérémonie des prix Écrans Canadiens qui aura lieu le 31 mars à Toronto. Pour la première fois dans l’histoire du gala, les cinq longs métrages en nomination pour le prix du meilleur film proviennent tous du Québec. 

Les films Chien de garde de Sophie Dupuis, Une colonie de Geneviève Dulude-De Celles, Genèse de Philippe Lesage, Dans la brume de Daniel Roby et La grande noirceur de Maxime Giroux se disputeront donc le prix le plus convoité de cette cérémonie qui récompense chaque année la crème du cinéma canadien. 

« Cinq en cinq, c’est exceptionnel ! », s’est exclamé le producteur Christian Larouche (Christal Films) qui a coproduit le film de science-fiction Dans la brume, du cinéaste Daniel Roby (Louis Cyr). 

 

 La jeune actrice Émilie Bierre dans une scène du film <i>Une colonie</i>.
Photos d’archives
 La jeune actrice Émilie Bierre dans une scène du film Une colonie.

« Encore une fois, le Québec frappe fort. Personnellement, c’est la première fois que je vois une aussi grosse domination de nos films à ce gala. Les producteurs canadiens-anglais ne doivent pas trouver ça très drôle. C’est super de voir que notre cinéma est reconnu dans le reste du Canada. Mais ce serait le fun aussi que le public canadien-anglais s’intéresse à nos films. » 

 

Les acteurs français Romain Duris et Olga Kurylenko jouent les rôles principaux de <i>Dans la brume</i>, un film de science-fiction réalisé par le Québécois Daniel Roby (Louis Cyr)
Photos d’archives
Les acteurs français Romain Duris et Olga Kurylenko jouent les rôles principaux de Dans la brume, un film de science-fiction réalisé par le Québécois Daniel Roby (Louis Cyr)

Selon l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision (qui organise le gala), pas moins de 11 des 17 films cités au moins trois fois ont été produits au Québec. 

Ce sont les films Dans la brume et La grande noirceur qui ont obtenu le plus de nominations, soit huit chacun. Une colonie, premier long métrage de la réalisatrice Geneviève Dulude-De Celles, a aussi fait belle figure avec sept citations tandis que The Hummingbird Projet, le nouveau film anglophone du cinéaste québécois Kim Nguyen (Rebelle), en a récolté six. 

Nguyen n’a toutefois pas été retenu dans les catégories de meilleur film et meilleure réalisation. 

Les réalisatrices s’illustrent 

Quatre réalisateurs québécois sont en lice pour le prix de la meilleure réalisation. À noter que trois des cinq finalistes de cette catégorie sont des femmes – une autre première dans l’histoire du gala. 

Le Québec fait aussi belle figure dans la catégorie du meilleur premier long métrage avec trois finalistes : Une colonie, Chien de garde et Le nid (de David Paradis). 

À noter que le plus récent film de Denys Arcand, La chute de l’empire américain, ne figure pas sur la liste des finalistes. Selon son distributeur, Films Séville, il n’a pas été soumis parce qu’il n’a pas encore pris l’affiche au Canada anglais. 

Soulignons enfin que plusieurs Québécois ont réussi à se démarquer dans les catégories de télévision du gala dont les actrices Caroline Dhavernas et Karine Vanasse qui ont été nommées pour leurs rôles respectifs dans les séries anglophones Mary Kills People et Cardinal

Principales Catégories 

Meilleur film :  

  • Une colonie 
  • Chien de garde 
  • Genèse 
  • Dans la brume 
  • La grande noirceur  

Meilleure réalisation :  

  • Geneviève Dulude-De Celles (Une colonie
  • Sophie Dupuis (Chien de garde
  • Jasmin Mozaffari (Firecrackers
  • Daniel Roby (Dans la brume
  • Maxime Giroux (La grande noirceur)  

Meilleur acteur :  

  • Michael Rowe (Crown and Anchor
  • Théodore Pellerin (Chien de garde
  • Martin Dubreuil (La grande noirceur
  • Paul Natarariaq (The Grizzlies
  • Brandon Oakes (Through Black Spruce)  

Meilleure actrice : 

Émilie Bierre (Une colonie

Rose-Marie Perreault (Les faux tatouages) 

Brigitte Poupart (Les salopes ou le sucre naturel de la peau) 

Carla Turcotte (Sashinka)Valeria Henriquez (The Padre

Les cinq films finalistes  

  • Une colonie de Geneviève Dulude-De Celles. À l’affiche depuis une semaine et présenté à la Berlinale dans quelques jours. Box-office à ce jour : 17 578 $ 
  • Chien de garde de Sophie Dupuis. Sorti en salle le 9 mars dernier et choisi pour représenter le Canada dans la course aux Oscars (sans être retenu parmi les finalistes). Box-office : 106 319 $ 
  • Genèse de Philippe Lesage. Sortie en salle le 15 mars prochain. Gagnant de plusieurs prix dans des festivals internationaux. 
  • Dans la brume de Daniel Roby. Sorti en salle au Québec le 10 août dernier. Box-office au Québec : 96 148 $ 
  • La grande noirceur de Maxime Giroux. À l’affiche depuis deux semaines. Box-office à ce jour : 16 808 $