/sacchips/mishmash
Navigation

«S'il résidait à Montréal, il aurait sans doute voté QS» – Jean-Charles Lajoie

«Torts» a laissé tomber le veston pour des raisons médicales

Coup d'oeil sur cet article

Le coloré entraîneur des Blue Jackets de Columbus, John Tortorella, a troqué le complet pour un chandail en coton ouaté jeudi soir, mais ce n'était pas pour créer une nouvelle tendance mode.  

Le journaliste de The Athletic, Aaron Portzline, a été informé que «Torts» souffrait de symptômes s'apparentant au rhume. Il tentait donc de se garder au chaud.  

 

  

Son assistant, Brad Shaw, était lui aussi malade. Il souffre cependant d'une blessure abdominale, et non d'un rhume.    

Jean-Charles Lajoie en a d'ailleurs discuté, à la blague, pendant sa chronique matinale à QUB radio.  

«John Tortorella, qui, s'il résidait à Montréal, aurait sans doute voté QS, a dirigé un match régulier de la Ligue nationale, qui plus est à l'étranger, avec un hoodie. J'ai trouvé ça absolument formidable. [...] Je suis heureux de voir ça, dans toute cette mouvance de la semaine, même si, on le sait, Tortorella n'a rien à voir avec QS», a expliqué «JiC» à Benoît Dutrizac.  

Selon lui, l'époque des restrictions imposées dans la LNH tire peut-être à sa fin:  

«Certainement, qu'il sera remis à l'ordre, mais je salue cette initiative. [...] Peut-être que c'est terminé, l'ère de Lou Lamoriello, qui a refusé le numéro 72 d'Anthony Beauvillier, et qui dit à ses joueurs quoi porter, comment couper leurs cheveux, leur barbe et leur moustache. Un moment donné, allô!»  

  

  

«Vite sur le piton»  

L'équipe a rapidement réagi sur Twitter, changeant son nom pour «Columbus Blue Hoodies».    

  

Ils en ont aussi profité pour tenter de vendre quelques chandails.    

  

  

Bien joué, Blue Hoodies.     

Selon les commentaires d'après-match, la décision de l'entraîneur le forcera à contribuer à la caisse commune de l'équipe.    

Les Blue Jackets l'ont emporté 4-3 contre les Flyers, en prolongation.    

Quelques réactions  

Évidemment, ne pas respecter un code vestimentaire établi depuis plusieurs décennies a fait réagir le monde du hockey. D'excellentes blagues se sont démarquées.    

«Les Blue Jackets sont invaincus cette saison lorsque John Tortorella porte un coton ouaté.»    

«Était-ce une victoire confortable? Non, mais en même temps... oui.»